[En images] L’Hermione, vers un nouveau départ

Quelques photos avant son départ vers les États-Unis de la célèbre réplique de la frégate l’Hermione. La frégate est attendue le 5 juin à Yorktown, où les troupes américaines et françaises remportèrent le 19 octobre 1781 une bataille décisive contre les Anglais. 

A lire :   L'Hermione, un bateau d'exception... le 12 avril 2015 par Eric Muth 

 

Commentaires  

#6 AudeLys 20-04-2015 17:53
Voici le courriel que j'ai adressé à l'organisation Hermione (1) et leur réponse (2) :
1- "Bonjour et félicitations à tous ceux qui, de près ou de loin, ont participé et participe à l'aventure de l'Hermione, projet magnifique s'il en est.
S'agissant de la reconstitution d'un fait historique s'étant déroulé sous LOUIS XVI, je formulerais deux petites réserves :
- Le drapeau : Pourquoi ne pas avoir équipé l'Hermione du drapeau fleurdelisé ou de celui des armoieries de Royaume de France ? Je pense qu'une petite entorse à la règlementation internationale n'aurait pas déclanché une guerre. Et si tel était le risque, l'Hermione aurait pu naviguer dans nos eaux territoriales puis dans les eaux américaines
aux couleurs du Royaume de France et, dans les eaux internationales , aux couleurs de la république françaises.
Non, décidément notre drapeau tricolore n'avait rien à faire sur L'Hermione ;
- Je n'ai pas vu, dans les quelques reportages que j'ai pu consulter, la présence de Monseigneur
le Prince Louis Alphonse de Bourbon, Duc d'Anjou, aujourd'hui Roi de France de jure Louis XX.
C'eut été un plus, un must, que de voir l'héritier direct de Louis XVI assister au départ de l'Hermione.
Mais bon ! ceci dit, encore bravo à tous.
Bien cordialement" ;
2 - "Bonjour,
L’Hermione est une réplique d’un navire du XVIIIe siècle et bat pavillon tricolore. Bien que cela paraisse anachronique, il s’agit de la réglementation actuelle. Le pavillon correspond à la nationalité du navire et permet de déterminer la loi à laquelle il est soumis en navigation.
Un navire bâtant pavillon tricolore doit donc respecter la réglementation française découlant de conventions internationales maritimes.
Cordialement,
Equipe Hermione"

En fait, il ne font que reprendre l'argument que j'avais évoqué dans mon courriel (Réglementation internationale) mais éludent totalement l'absence de notre Roi Louis XX.
Serait-ce des ripouxblicains ?... qui se servent de la royauté pour se faire mousser.
Allez ! Soyez sympas et bombardez-les de courriels faisant état de leur faute historique (drapeau) mais aussi actuelle pour n'avoir pas invité notre Roi.
Citer
#5 PELLIER Dominique 20-04-2015 08:05
Comme quoi, même sa Majesté Louis XVI participait à la libération des Etats-Unis du joug des Anglais. Déjà, une lutte pour la liberté....
Citer
#4 AudeLys 20-04-2015 07:43
Je suis d'accord avec Barbanzed. Mais les organisateurs y ont-ils seulement pensé. Qui plus est, ce drapeau bleu blanc rouge n'a rien à faire sur le bateau. J'ai d'ailleurs écrit à l'organisation info pour leur faire ces deux remarques.
Citer
#3 Benoît Legendre 19-04-2015 22:12
Quel dommage que l'"Hermione" n'ait pas pu arborer le bel étendart blanc fleurdelysé comme au XVIIIe siècle ! Mais la réglementation en vigueur stipule qu'un navire doit arborer les couleurs actuelles de l'Etat où il est enregistré... Peut-être lors du tournage d'un film ? Mais pour ma part, pour répondre à Barbanzed, je pense que notre roi a eu tort d'aider les "insurgents" américains dans leur lutte contre la couronne britannique, ce n'était pas le rôle d'une monarchie absolue d'encourager des sujets à se révolter contre son souverain, et d'obérer ainsi nos finances qui étaient déjà en bien mauvais état...
Vive le roi !
Citer
#2 Ivannick 19-04-2015 10:59
Un retour de la part des américains pour remercier Sa Majesté Louis XVI serait bienvenu en aidant à la restauration de la monarchie...
Citer
#1 BARBANZED 19-04-2015 10:49
Je trouve particulièremen t caractéristique que ce départ ne soit pas effectué en présence de Monseigneur le Duc d'Anjou, Louis Alphonse de Bourbon, dont l'ancêtre Louis XVI, seul Démocrate de son temps, avait voulu ce départ, contre l'avis de son entourage .J'espère que les Américains , qui connaissent l'Histoire , réparerons cette erreur grossière en invitant le Prince de Bourbon à l'arrivée de ce navire, témoin , non seulement de l'amitié franco-américai ne, mais également symbole de ceux qui se reconnaissent dans la vraie démocratie.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan