Le mystère de l’A320 et de ses 150 victimes

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il semblerait – l’enquête n’est pas terminée – que le copilote de Germanwings aurait choisi volontairement de s’écraser dans les Alpes ce mardi 24 mars, entraînant dans ce geste fou 149 autres passagers. C’est ce que révèle la première boîte noire découverte, celle qui enregistre les conversations et bruits dans le cockpit de l'A320. Le procureur de la République de Marseille, particulièrement ému, par ce drame qui affecte 150 personnes (y compris le copilote) a donné lors d'une conférence de presse à la mi-journée ce jeudi toutes les informations dont il disposait :

- « Les échanges entre le commandant de bord et le copilote sont devenus de plus en plus laconiques au fil de l'enregistrement jusqu'à la sortie du commandant de bord du cockpit

- Le copilote a ensuite refusé d'ouvrir la porte de la cabine au commandant de bord

- Le copilote a actionné le bouton commandant la perte d'altitude

- La «volonté de détruire l'avion» par le copilote est une hypothèse probable selon le procureur

- Le copilote était de nationalité allemande et n'est pas répertorié comme terroriste. Âgé de 28 ans, il se nommait Andreas Lubitz

- Les passagers ne se sont rendu compte du crash que «dans les tout derniers moments». Il s'agit d'une situation «de mort instantanée» pour les victimes

- A l’heure où nous rédigeons, rien ne permet de dire qu'il s'agit d'un attentat terroriste

- Il y a eu de nombreux appels en provenance de la tour de contrôle de Marseille durant les 8 derniers minutes ».

Cette thèse du suicide est plus qu’exceptionnelle. Et la poursuite de l’enquête donnera vraisemblablement d’autres détails. Aucun survivant dans ce drame. Parmi les 150 victimes, 72 étaient allemandes, dont 16 élèves et deux enseignants sont morts mardi 24 mars dans le crash de Germanwings. Dans le cadre d'un échange scolaire avec des lycéens espagnols, ces élèves venaient de passer une semaine près de Barcelone avec deux de leurs enseignants. Sur la liste des passagers, il y avait également deux chanteurs de l'opéra de Düsseldorf, Oleg Bryjak et Maria Radner. Ils étaient à Barcelone pour chanter un opéra de Wagner, Siegfried,  rapporte le "Süddeutsche Zeitung". Maria Radner était accompagnée de son mari et de son enfant.

51 espagnols font partie des victimes, ainsi qu’une quinzaine de pays touchés par cette tragédie. "Il y a des nationalités confirmées qui sont aussi l'Argentine, l'Australie, la Belgique, la Colombie, le Danemark, la Grande-Bretagne, Israël, le Japon, le Maroc, le Mexique et les Pays-Bas", a précisé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. 

Les recherches continuent sur le terrain pour tenter de retrouver les corps dispersés après l'impact du crash. Le processus d'identification des corps a commencé et va se poursuivre aussi longtemps que nécessaire. Les familles ont pu se recueillir dans les chapelles ardentes qui ont été mises en place et les journalistes tenus à l'écart. Les enquêteurs vont procéder à des relevés ADN pour les comparer aux restes humains découverts et tenteront de retrouver la deuxième boîte noire celle qui contient.

Sur les lieux de la catastrophe, où étaient  François Hollande aux côtés d'Angela Merkel et  Mariano Rajoy, plus de 300 gendarmes et une centaine sapeurs-pompiers ont été mobilisés, depuis les départements voisins. Environ 70 hommes du quatrième régiment de Chasseurs alpins de Gap, spécialistes des missions en haute montagne, ont été engagés mercredi matin sur le site du crash de l’A320 allemand, unis aux forces de sécurité, a précisé un officier du SIRPA Terre (Service d'information et de relations publiques de l'armée de Terre). Des psychologues et autres professionnels des catastrophes encadrent les familles et amis des victimes. 

Vexilla Gallia et toute son équipe s’associent naturellement à ce deuil, qui nous bouleverse, nous laisse sans voix  et rappelle que le risque zéro n’existe pas, dans les airs, sur les mers et sur terre, aussi parfaite que soit la technique, l’homme reste au cœur de toutes les opérations. Puisse Dieu accueillir avec amour ces victimes et combler leurs parents et amis de Sa tendresse et d’un grand réconfort. Nous allons prier pour eux…

Solange Strimon

Commentaires  

#5 PELLIER Dominique 30-03-2015 12:32
l'avion reste néanmoins et paradoxalement, le moyen de transport le plus sûr; mais quand ça casse.... L eplus scandaleux dans cette triste histoire, c'est tout ce qui se passe autour du criminel, à commencer par toute l'attention qu'on y porte. Dieu seul le prenne en pitié
Citer
#4 Solange 28-03-2015 17:50
Aussi longtemps que la deuxième boite noire ne sera pas retrouvée, toutes les hypothèses restent encore possibles et les rumeurs s'amplifier. Bien sûr, il semble à peu près certain qu'il s'agit d'un suicide, ayant entrainé la mort de 149 victimes innocentes, suite à une grave dépression. Jamais cet homme n'aurait dû reprendre un poste. Il a dû dissimuler toutes ses faiblesses, jusqu'à cacher son arrêt de travail. Il faudrait alors, dans les nouvelles mesures de sécurité, obliger le médecin qui a signé l'arrêt de travail, à informer l'employeur dans le cas où la vie d'autrui pourrait être en jeu. Mais la confidentialité et le secret médical en prendraient en coup ! Une 3ème personne à bord, oui, mais n'importe quel fou trouvera la parade. Le risque Zéro n'existera jamais et suite à cette tragédie, qui a brisé tant de vies, certaines améliorations pourront être apportées. Pour les parents qui portent le poids infini de ce drame, et qui ne se sont rendu compte de rien, le reste de leur vie ne suffira pas pour enlever leur culpabilité. La complexité de cette terrible maladie qu'est la dépression ne peut que nous inviter à veiller sur notre entourage. Nul ne peut prétendre rester à l'abri d'un décrochage fatal, tant tout va vite, tellement vite que l'on peut passer à côté de l'essentiel. Prions pour toutes les victimes, et ces malheureux parents, qui devaient être si fiers de leur fils, avant...
Citer
#3 Benoît Legendre 28-03-2015 10:33
Comme vous tous je suis absolument choqué que par la seule volonté d'un malade (j'approuve Jacqueline Vidal), tant de personnes innocentes aient pu trouver "notre sœur la mort corporelle" (St François d'Assise), et je me demande comment et pourquoi Dieu tout puissant qui nous aime d'un Amour infini ait pu laisser arriver une telle catastrophe ? Il a permit qu'une telle chose puisse arriver, cela doit certainement avoir un sens, incompréhensibl e à notre si minuscule intelligence humaine... Prions pour ces familles endeuillées, et prions aussi pour que les ingénieurs et techniciens de l'aéronautique puissent trouver une "solution" pour qu'une telle catastrophe ne puisse plus jamais arriver. L'expérience montre bien que c'est après ce genre de catastrophe que la sécurité s'améliore pour les passagers, le nombre de canots de sauvetage a été revu à la hausse suite au célèbre naufrage du "Titanic"...
Citer
#2 vidal jacqueline 27-03-2015 15:42
Terrible !!! Il n'y a pas grand chose à dire. Prions pour eux en effet, surtout pour leurs familles et leurs proches, en particulier pour les parents du copilote qui, non content d'avoir perdu leur fils, découvrent qu'il est un meurtrier malade (il faut bien appeler les choses par leur nom) ayant entraîné dans la mort 149 innocents!
Citer
#1 ramoin nicole 27-03-2015 10:10
Une tragedie d'autant plus épouvantable que commise volontairement . Double peine pour toutes les familles . Un incident mécanique bien qu'atroce serait beaucoup plus acceptable parce que inévitable alors qu'un acte volontaire comme celui ci est révoltant au plus haut degré . Hélas , comment lutter contre la folie humaine . Une prière d'amour pour chacun et chacune des victimes et une prière de soutien pour les familles . Je voudrais dire "PLUS JAMAIS CA ".......
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan