Le musée chinois du château de Fontainebleau cambriolé

" C'est un choc et un traumatisme très grand ", indique le président du Château de Fontainebleau, Jean-François Hebert. Ces pièces sont parmi les plus beaux objets du musée : une quinzaine d'œuvres d'art rassemblées par l'impératrice Eugénie et provenant du royaume de Siam et de Chine, ont été volées dimanche matin 1er mars peu avant 6h, précise le ministère de la Culture dans un communiqué, indiquant que l'effraction n'avait duré que sept minutes. Dans ce lieu parmi les plus sécurisés du château, doté d'alarmes et de caméras de surveillance.

Au cœur du château de Fontainebleau, les salons et le musée chinois de l'Impératrice Eugénie constituent un ensemble de trois pièces installées en 1863 pour l'épouse de Napoléon III. Aménagés par l'architecte Alexis Pacard, ces pièces étaient destinées à la détente et aux soirées intimes de la cour, l'Impératrice fit disposer des objets d'art d'Extrême Orient, provenant de Chine et du Siam. Ces trois pièces à l'usage privé de l'Impératrice sont situées à proximité immédiate du Cabinet de travail de Napoléon III.

C'est cet exceptionnel témoignage du goût éclectique et extrême-oriental du Second Empire qui ont été dérobés. " Les objets ayant été choisis pour leur beauté, leur valeur artistique, on espère les retrouver un jour " précise le Président du château. Des pièces uniques et d'une valeur inestimables parmi lesquelles figurent notamment la couronne du roi de Siam, offerte par les ambassadeurs de Siam à Napoléon III, lors de la visite officielle de 1861, un mandala tibétain et une chimère chinoise en émail cloisonné du règne de Qianlong ( 1736-1795), précise le ministère.

La collection de Fontainebleau est une des plus importantes au monde pour ce genre d'œuvres. Le précédent vol au château de Fontainebleau avait eu lieu en 1995. Quinze objets avaient alors été dérobés au musée Napoléon, dont neuf ont été retrouvés à ce jour.

La remise en état des lieux nécessite malheureusement une fermeture du musée chinois pendant plusieurs mois. Un peu long quand on sait que le château accueille chaque année de très nombreux visiteurs chinois qui comptent parmi l'une des nationalités les plus représentées des visiteurs internationaux.

Eric Muth

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan