Nous sommes tous Louis XVI

Non seulement nous devons prier le 21 Janvier pour la mort de Louis XVI, lâchement condamné à mort par un tribunal révolutionnaire, qui existe encore aujourd'hui par la laïcité, mais nous devons impérativement, au risque de nous faire complices, intégrer son message de foi en la religion catholique.

En cette année 2015, le grand mouvement de l'inversion, celui qui mettra en cause la Révolution et sa terreur est arrivé. Mais côté République, la laïcité est toujours, et plus que jamais, une religion de substitution. Pour ce gouvernement, l'intention est claire, il faut donc à la fois déraciner l'empreinte catholique, qui ne s’accommode pas de la République, et trouver en dehors des formes religieuses traditionnelles, une autre religion.

Pour étouffer la Foi chrétienne, cette République athée n'y va pas par quatre chemins, de cette décadence est en train de naître une religion des droits de l'homme, du genre "nous sommes tous des dieux, et celui d'en haut n'existe plus ou mieux, n'a jamais existé".

Le but de cette laïcité, nocive par excellence, est de ne tolérer aucune religion justement parce qu'elles seraient hostiles aux devoirs du citoyen.

Nous sommes tous Louis XVI c'est affirmer que non seulement nous sommes attachés à la liberté de pensée, mais surtout c'est montrer que seule la Foi sauvera la France : "Je suis innocent des crimes dont on m'inculpe" disait Louis XVI, et cette éclatante vérité perdure et ne s'arrêtera jamais. La république aujourd'hui a peur des remous de justice de ce Grand Roi, puisque elle nous inculque le contraire.

Alors que faire ? Le peuple de France ne doit pas rompre le fil conducteur face à ce Roi très Chrétien. Il est notre boussole, ne le trahissons jamais, lui, n'a jamais trahi son appartenance à la France et il en est mort.

Cet élan mortifère que tente de nous imposer la classe politique avec cette pensée unique est révolu, il n'est là que pour instrumentaliser les catholiques, et l'Episcopat français qui devrait nous défendre le sait très bien, on ne les entend que très rarement, et pour cause.

Mais cette Eglise tant combattue et jalousée ne finit pas de nous surprendre, car une âme pieuse se renouvelle, elle n'a ni début ni fin. Mais il ne faut pas oublier que l'idée fixe de la Révolution consiste à transférer tout l'amour que le Chrétien porte à Dieu, à celui, exclusif de l'Etat.

Partant de ce postulat, la bataille qui s'engage c'est la bataille de France, la prière est fait d'armes. Seule la prière peut empêcher la guerre, c'est l'heure de faire appel au Roi, notre seule espérance.

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement