[Fable] L’Ogre et les vaches à lait

L’Ogre et les vaches à lait :

 

Enorme et gras pourceau, « mammouth » émasculé,

Tel ogre avait cheptel de vaches à bon lait.

Altéré en voyant que les pis se gonflaient,

Tira d’eux vingt pour cent du lait immaculé,

 

Faisant fisc du profit qu’elles tiraient de son foin. 

Repaissant sans arrêt, elles engraissaient  d’efforts,

Allant à prospérer. Il leur fit ce grand tort :

Navrant d’un maximum des trois-quarts tous leurs soins !

Cela les fit mugir : « le salut en partant ! ».

A tout excès, perte à hauteur. L’ogre esseulé

Invectiva ces sans patrie, ces exilées.

Suivit sa perte, il fut failli. A qui entend !

                          Franz de Burgos

Commentaires  

#1 Benoît Legendre 18-12-2014 13:12
Joli talent de fabuliste, bravo ! L'ogre voyant fuir son cheptel n'aura plus comme ressource que de se dévorer lui-même... ce qu'il a commencé de faire, je crois.
Vive le roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 14 mai 2017
« La République, ça s'hérite ! »

26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan