Un noël laïcistement correct

Nouvelles de France vient de publier une caricature pour dénoncer le contrôle des mots qui interdit tacitement aux catholiques de se souhaiter un « Joyeux Noël », leur imposant un « Bonnes fêtes » conforme au "culte de la raison", mettant ainsi le caractère religieux de Noël à la trappe. Ordre de la république ! On ne dit plus « Marché de Noël » ni « vacances de Noël » non plus, mais « Marché d’hiver » et « vacances d’hiver », l’extrême-droite républicaine en profitant pour faire des musulmans des boucs-émissaires pratiques et gagner des voix aux élections, alors que seule la république anticléricale est en cause dans cette perversion des mots, ayant profité de l’immigration pour se donner un prétexte de bannir le mot de « Noël » de la France, Fille aînée de l’Église. Ne soyons dupes ni des uns ni des autres !

Ainsi, regardant les décorations de Noël municipales, achetant votre bûche de Noël, vous ne verrez que des « Bonnes fêtes », écoutant nos hommes politiques vous offrir leurs vœux lors de la Nativité, votre famille, vos commerçants, les professeurs de vos enfants, et même votre curé lors de la Messe de Noël et les paroissiens, vous n’entendrez qu’un « Bonnes fêtes », témoignant de l’asservissement, mâtiné de servilité, des catholiques à l’égard de la république.

Crâneusement, répondez-leur un « Saint et Joyeux Noël », parce que seule la résistance fait échapper au déshonneur et au mépris.

Semper fidelis.

Saint et joyeux Noël à tous !

Chouan


Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement