Le Pape François élu personnalité de l’année par Time


Après le Président américain Barack Obama consacré en 2012, le pape François, élu seulement depuis le 13 mars 2013, a redonné à l’Eglise la place qu’elle était en train de perdre depuis quelques décennies et «au moment où les limites du leadership ont été expérimentées un peu partout sur la planète, un homme arrive, pour lancer un défi, sans arme et sans armée, sans autre royaume qu'un lambeau de terrain au cœur de Rome mais avec la richesse et le poids d'une histoire entière derrière lui».

La rédactrice en chef Nancy Gibbs de Time a commenté cette décision de Time :

"En neuf mois, il a su se placer au centre des discussions essentielles de notre époque: la richesse et la pauvreté, l'équité et la justice, la transparence, la modernité, la mondialisation, le rôle de la femme, la nature du mariage, les tentations du pouvoir".

Pour mémoire, Jean XXIII avait été élu en 1962, premier pape élu par Time. Jean-Paul II obtint cette distinction en 1994. Il semblait évident que François arrive en tête du classement, étant donné l’impact extraordinaire, quasi planétaire, qu’il suscite auprès de tous, croyants ou non.

Pour le Père Lombardi, porte-parole du Saint-Siège : 

«ce n'est pas étonnant, au vu de l'écho et de la très grande attention suscitée par l'élection du pape François et le début du nouveau pontificat, ajoutant que le Pape «ne cherche ni la célébrité ni le succès parce qu'il fait son service de l'annonce de l'Évangile de l'amour de Dieu, pour tous. Si cette initiative attire des femmes et des hommes et que cela leur donne une espérance, le pape est content. Il se réjouit également si cette distinction signifie que ce message là a été compris par beaucoup».

Le souverain pontife est passé maître dans l’art de la communication dans tous les domaines, y compris celui de Twitter, lancé par Benoit XVI et décliné en 9 langues. « @Pontifex » totalise actuellement 11 millions d’abonnés. Il faut savoir que plus de 60 millions de personnes se reconnaissent dans les messages brefs, directs, de ce Pape, qui émeut à chaque apparition et séduit dans chacun de ses gestes tout empreints d’amour.

Ce pape va droit à notre cœur lorsqu’il intervient. Au risque de nous répéter, il ne laisse personne indifférent. Il frappe les esprits par son humilité, sa générosité, cette ouverture sur l’autre, cette intelligence qui semble venir de si haut qu’elle transperce l’âme et le cœur. N’est-ce pas ce que l’on appelle l’Esprit Saint ? Oui, il est habité par l’Esprit Saint. Il est sans jugement, mais traite tout problème avec compassion et ce nouveau remède cardiaque apporté à tous, le chapelet de la miséricorde.

François marche sur les pas du Christ et des millions de personnes ont envie de suivre cet homme qui ouvre les portes d’une nouvelle vie où il est enfin question d’espérance et de bienveillance. Envers et contre tout…

Solange Strimon

Commentaires  

#2 Bouzigues Pascal 19-12-2013 18:07
Qu il soccupe un peu plus des âmes et fasse moins de social, ce n est pas son rôle !il y a un peu de l abbé Meslier en lui, malheureusement ! JP II aussi était apprecié, ca n a pas profité au catholicisme pour autant !
Citer
#1 Pellier Dominique 18-12-2013 08:52
Je riais dans ma barbe en même temps que je rugissais de colère en entendant ces "bons Chrétiens" espérer de ce nouveau pape qu'il réforme l'Eglise; en leur faveur, bien sûr. Mais n'est-ce pas nous qui devons nous réformer selon ce qu'il est écrit dans la Parole, nous conformer à Dieu ? Non à l'euthanasie, au mariage des homosexuels, à cette débauche des moeurs ! Ce n'est pas nous qui dirigeons, mais Dieu !!! Qu'on se le dise
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan