Syrie : La cathédrale de Saint-Siméon-le-Stylite livrée aux forces islamiques

Le martyr des chrétiens se poursuit en Syrie. Quelle première chance nous avons, nous les chrétiens, de trouver dans notre foi quotidienne l’espérance pour la vie de tous les jours et pour celle à venir, envers et contre tout, quand tant de témoignages cruels viennent, en particulier de Syrie, obscurcir les fenêtres de notre cœur, noyé par les larmes.

Quelle seconde chance nous avons, nous les chrétiens, qui croyons au Christ ressuscité quand la mort passe et emporte sur son passage les inscrits sur sa liste. Une lumière intérieure habite ceux qui vont peut-être quitter cette terre de douleur, mais qui savent que : « Le jour viendra, Seigneur, où je m'éveillerai en ta présence ! »

Mais que d’espérance faut-il aux chrétiens persécutés de Syrie pour ne pas se laisser aller au désespoir quand ils assistent – impuissants - à la destruction par les forces islamiques d’opposition au régime syrien de leur prestigieuse cathédrale, celle de Saint-Siméon-le-Stylite, et qu’ils découvrent avec douleur que les mosaïques exceptionnelles de Maaret al-No'man deviennent propriétés de terroristes, s’il ne s’agit de voleurs conscients de la valeur de ces richesses archéologiques.

Des monuments historiques religieux que nous avons connus en Syrie, que restera-t-il quand la guerre ne sera plus qu'un souvenir ? Et qu'il ne restera que des pierres éparses imbibées de sang ?

Nous apprenons par la chaîne satellitaire Ishtar que plus de dix mille sites et quarante musées archéologiques ont subi des destructions depuis le début des affrontements et qu’il ne restera bientôt plus une église debout en Syrie. Pas plus d’ailleurs que de mosquées. Là où passe le fléau de la guerre, celle des islamistes, tout édifice religieux est à détruire.

Le Musée de Maaret el-No'man comprend des mosaïques exceptionnelles du patrimoine mondial, en particulier celle du Bon Pasteur, des baptistères et des portes tombales en basalte. Que va-t-il en rester demain ? La destruction des mosaïques de Taybet Imam - les plus étendues que nous connaissions avec plus de 600 m2 – ne devra-t-elle pas être classée en catastrophe pour l’humanité ?

Le Couvent de Saint-Siméon-le-Stylite, au Nord de la ville d’Alep, considéré comme une des plus belles et plus imposantes églises bâties dans le monde au IVème siècle, et ce du vivant de Saint-Siméon, est en danger. Pour mémoire, et pour qui s’intéresse à l’extraordinaire histoire des saints, Saint-Siméon fut le premier à s’isoler en ermite sur une colonne de pierre. Il devint ainsi un modèle qui se répandra dans plusieurs villes de la Syrie du Nord et à partir de là passera en Europe. La Cathédrale abritait jusqu’à ce jour la colonne de 15 mètres du Saint. On ne peut imaginer qu’elle soit détruite totalement, elle et sa précieuse colonne.

Il nous reste à nous - chrétiens de France et de Navarre - à prier pour la paix dans le monde et en particulier pour cette zone géographique si éprouvée, dont on ne sait plus vraiment ce qui s’y passe (les journalistes ayant été interdits de séjour pour ne pas dévoiler trop de vérités dérangeantes).

Seule certitude : les islamistes syriens n’ont d’autre volonté que celle d’éradiquer le christianisme en Syrie avec la complicité des gouvernements occidentaux, athées et matérialistes. Détruire le christianisme fait partie d’un grand plan, celui du basculement d’une civilisation au néant, violemment dans les zones en conflit, autrement dans notre pays avec les francs-maçons, les indifférents et les athées au pouvoir.

Solange Strimon

Musée de Maaret-al-No'man : la mosaïque du Bon Pasteur :


Commentaires  

#1 AGRIMONTI 13-11-2013 22:57
pauvre monde matérialiste, où l'on ne respecte plus rien, ni le passé, ni le présent, quand au futur que
sera-t-il pour nos enfants ?
"croire en la vie, croire en l'amour, croire en la beauté du monde, croire en la bonté de l'homme, croire en l'éternel... " j'écrivais cela il y a deux ou trois ans, ... Aujourd'hui mon coeur saigne !! Ah! poète... reprends ton luth........... ..
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement