Le sort catastrophique des chrétiens d'Egypte

De violents actes anti-chrétiens ont une nouvelle fois frappé les Coptes d’Egypte. Des fanatiques islamistes ont dernièrement pris d’assaut un quartier copte d'Imbaba, district pauvre de l'ouest du Caire. Le bilan des affrontements est d’une dizaine de morts et d’une centaine de blessés.

Tout a commencé lorsque des dirigeants religieux salafistes haineux envers les chrétiens, ont rameuté une foule de militants autour du quartier chrétien, prenant d’assaut les magasins, les églises de Saint-Mina et de la Vierge Marie situées à proximité, et les maisons des chrétiens.

Selon les chrétiens assaillis, les forces de l’ordre n’auraient pas tenté de désarmer et de s’opposer réellement aux foules d’islamistes, malgré maintes alertes et demandes de protection vainement formulées par les victimes.

Les chrétiens coptes égyptiens ont été une fois de plus attaqués dans leurs quartiers et dans leurs églises par une masse d’islamistes armés et haineux qui ont mis à feu et à sang des rues et des églises en appelant, aux cris de « Allahou Akbar », à liquider les Coptes, et ceci sans que les forces de l’ordre ne daignent faire quoi que ce soit.

De telles agressions et attaques de Coptes et d’églises chrétiennes sont fréquentes en Egypte. Celles-ci sont l’aboutissement d’une longue série de persécutions et d’agressions christianophobes, souvent commises en toute impunité ou même parfois avec la complicité passive de l’armée et de la police. Elles constituent la mise en pratique d’un continuel enseignement de la haine envers les non-musulmans, de plus en plus visible dans une Egypte où les autorités ferment les yeux et où les Frères musulmans et les salafistes radicaux gangrènent la société et fanatisent les masses depuis des décennies.

Dans toute l'histoire de l'Egypte, la violence interreligieuse n’a jamais été aussi forte et aussi menaçante pour les chrétiens.

Clovis

 

 

Commentaires  

#2 Pascal Cambon 28-08-2013 17:18
La persécution des coptes a toujours été un bon moyen pour les gouvernants égyptiens de canaliser la colère du peuple en désignant un bouc-émissaire. Dès lors, on comprend pourquoi les forces de sécurité égyptiennes ont toujours regardé ailleur pendant que les églises brûlaient et les morts s'ammoncelaient.

Les vieilles recettes sont celles qui fonctionnent le mieux. Surtout quand on a affaire à une population sous alphabétisée et décervelée par une soi-disant religion d'amour, de paix et de tolérance.
Citer
#1 D.HAMEL 26-08-2013 20:00
Il est bien loin le temps où Saint Louis s'engageait en son nom certes mais aussi au nom de ses successeurs, à se faire le défenseur des chrétiens d'Orient. Il est aussi à noter que malgré une très longue série de persécutions des chrétiens en Egypte (déjà sous Anouar el-Sadate), la religion chrétienne attire de nombreux musulmans qui se convertissent au christianisme. L'Egypte compterait d'ailleurs près d'un million de convertis (d'après l'Association Notre-Dame de Kabylie) qui se dissimulent pour des raisons évidentes de sécurité.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement