Hommage au Père Jacques Hamel égorgé, alors qu'il célébrait la Sainte Messe

Serions-nous revenus sous la Terreur de 1789 ?, ils viennent jusque dans nos églises...égorger nos prêtres et les fidèles de Dieu. Ce qui les dérangent, c'est que Jésus est vérité, le Christianisme est la seule voie vers Dieu.

Le Père Jacques Hamel a été assassiné ce mardi matin, égorgé par deux terroristes islamistes, qui ont fait irruption pendant la Messe qu'il célébrait dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray près de Rouen. Trois sœurs ont assisté à l'attaque, impuissantes, ainsi qu'un couple de paroissiens, dont l'un a reçu également des coups de couteau, grièvement blessé, ses jours ne sont plus en danger. Les deux terroristes ont ensuite demandé à toutes les personnes présentes de se regrouper, en rang serré devant l'hôtel. Dans l'église, tout le monde criait " Mais arrêtez-vous ne savez pas ce que vous faîtes ". Ils ne se sont pas arrêtés. Ils ont forcé le Père à se mettre à genoux, il a essayé de se défendre et c'est là que le drame a commencé.

" Je suis en colère, je pense que nous sommes tous en colère de voir comment des individus sont en train d'installer en France et en Europe une nouvelle guerre des religions. On sait combien ça dure et comment ça se termine, mal, très mal. Entrer dans une église, une maison de Dieu, un lieu de paix et de fraternité et y commettre le pire des crimes, égorger un prêtre, un homme âgé et laisser pour morte l'autre personne, c'est ouvrir les vannes d'une guerre. C'est une guerre déclarée à la chrétienté en ce moment où le Pape réunit la jeunesse à Cracovie dans un esprit de paix et d'une spiritualité " (Tahar Ben Jelloun)

Si demain une mosquée est attaquée on pourra dire que Daech a réussi à déclencher la guerre des religions. Avec cet acte odieux et barbare la France est à nouveau plongée dans l'effroi, et notre devoir est de prier pour le repos de l'âme de ce prêtre, de prier pour le fidèle blessé, de prier pour leurs familles.

Alors l'abbé Louis de Saint-Taurin nous encourage à aller à l'essentiel, à soutenir la Vérité catholique et royale : " Seigneur sauvez la France, sauvez le roi ! Par ces paroles, vous portez à Dieu l'intérêt des âmes des millions de nos frères, des français, des catholiques et de ceux qui depuis cinquante ans ne connaissent plus Dieu. Afin que la volonté du Seigneur s'accomplisse, que son règne arrive vite, et que la France renoue avec sa mission de Fille de Dieu, sans quoi Saint Rémi ne nous a pas caché les malédictions qui s'ensuivraient."

Prêtre auxiliaire de la paroisse, le Père Jacques Hamel est né en 1930 à Darnétal, une commune de Seine-Maritime. Il a été ordonné prêtre en 1958, et a fêté son jubilé d'or en 2008. C'était un prêtre à la retraite depuis 10 ans. Courageux par son âge, il se sentait fort. Sensible au manque de prêtres sur le territoire français, le père Jacques Hamel avait refusé de prendre sa retraite à 75ans, comme l'Eglise le permet normalement. Il est mort à 86 ans en martyr de la Foi.

Eric Muth

Commentaires  

#19 AudeLys 05-08-2016 11:18
Je ne suis ni compétente, ni missionnée et encore moins théologienne. Je veux bien l'admettre et cela ne me dérange pas. Par contre rien ne m'empêche, en tant que croyante de base, d'avoir basiquement un regard critique sur la situation de notre pays et de l'état dans lequel les gens compétents, zélite politique ou autorité ecclésiastique, l'ont amené. Car tout cela relève de l'échec total.
La guerre civile ? Elle arrive à grands pas grâce au dialogue de dhimmis que nous entretenons depuis des décennies. Grâce à ce "droit à la différence" qui a créé le communautarisme et écarté l'assimilation nous avons permis a des millions d'immigrés d'importer chez nous ce dont ils ne voulaient plus chez eux.
Encore que, ceux qui arrivent aujourd'hui ne viennent pas pour nous faire connaître leur cuisine, mais pour nous remplacer et ce, qu'on le veuille ou non.
Je crois que c'est l'archevêque d'Alep qui a dit : vous vivrez bientôt ce que vive les Chrétiens d'Orient.
Tout le bla bla bla du vivre ensemble, de la couture, des centres culturels (cultuels?!) ne sont que des sornettes pour nous faire avaler la couleuvre de l'islamisation de notre pays. en 2011, un certain ministre répondaant au nom de AZOUZ BEGAG évaluait la population musulmane entre 15 et 20 000 000 (Ici : https://www.youtube.com/watch?v=0jdevWUXtFw).
Patientons encore un peu et nous allez voir le dialogue qu'ils vont adopter.
L'islam n'est pas une religion de pais. Tenez ! Ecoutez Zineb El Rhazoui : https://www.youtube.com/watch?v=x4ZNtvaInFc . Ce n'est pas une théologienne compétente non plus et certains de ses propos permettent au croyant de base de se faire de soucis.
Citer
#18 La Chapelle 04-08-2016 00:53
Bonjour à tous,

J'habite la région rouennaise, et j'ai été attristé de l'assassinat du Père Hamel. D'autant plus attristé, qu'un membre de ma famille a échappé de peu à l'attentat de Nice, il y a trois semaines. Deux attentats dans mon entourage proche en moins de 15 jours, cela fait beaucoup... beaucoup trop de mon point de vue...

Je n'ai pas compris pourquoi vouloir cacher le lieu où est inhumé le père Jacques Hamel ? N'a -t-on pas le droit de rendre hommage à un homme courageux et innocent en déposant un témoignage de sa solidarité sur sa sépulture ? ou simplement prier pour lui ?

J'avais un pressentiment sur le lieu possible d'inhumation du père Hamel. Aujourd'hui, j'ai voulu en avoir le cœur net, et je me suis rendu dans un cimetière de ma région, que seul un initié peu connaître, et qui pouvait potentiellement accueillir la malheureuse victime de la barbarie. Je ne me suis guère trompé sur le lieu. Au fin fond d'une allée, dans un endroit totalement isolé du cimetière, je découvre une tombe simple et commune, sur laquelle repose une modeste gerbe de fleurs avec ces quelques mots : "A notre oncle Jacques". Vraiment émouvant... Aucun nom ne figure sur cette tombe, pourtant le lieu exclusif, le fait que cette tombe ait été très fraichement refermée, ainsi que le prénom figurant sur le bouquet de fleurs, ne laissent absolument aucun doute sur l'identité du défunt : il s'agit bien du père Jacques Hamel, lâchement assassiné, et reposant dans une tombe "sans identité" pour le moment... Quelle tristesse de voir cela...

Je ne donnerai pas le nom de ce lieu sur internet, ma région est malheureusement peuplée de démons rouges, sans âme ni morale. La profanation des tombes catholiques y est monnaie courante, sans que les médias ne s'en émeuvent le moins du monde (honte à eux). Mais s'il y a quelques honnêtes gens, catholiques et croyants, souhaitant se recueillir, prier ou rendre hommage au père Hamel sur sa sépulture, j'ai la possibilité de les y aider.

Tous ses événements ont modifiés profondément ma vision de la France. Je ne crois plus en la république (avec un petit "r"), qui n'est en rien une démocratie, mais une médiocre oligarchie quasi dictatoriale, mue par sa haine du Catholicisme et de l'Histoire de France. Alors pourquoi pas Louis XX après tout ? Je m'interroge en tout cas...

Bien à vous,
Citer
#17 NOEL Hugues 02-08-2016 16:31
"avec l'Islam, il ne peut y avoir un quelconque dialogue. entre chrétiens, oui; avec les Juifs: oui; mais pas avec les muzz". Et je ne cite pas tout ce qui me gène dans une profession de foi telle que celle-ci, en ce qu'elle absolutise le refus...L'absen ce têtue de dialogue ne peut-elle pas engendrer une guerre civile? N'oublions pas nos guerres de religion bien de chez nous!
Mais il reste vrai que le dialogue inter-religieux avec l'Islam (pas oecuménique: celui-ci concerne le dialogue entre chrétiens séparés) ne peut porter pour des croyants de base sur des questions de théologie..Ces thèmes délicats -oh, combien!- sont, de préférence, à réserver à des personnes compétentes missionnées par l'autorité ecclésiastique. ..En ce qui concerne les autres personnes, il est préférable que le dialogue ne porte pas sur des concepts: "l'Islam versus le Christianisme" par exemple. En revanche, il est nécessaire sur toutes les autres questions sociétales du "vivre ensemble", sur des questions pratiques: relations de voisinage, centres culturels, conduite d'enfants à l'école, entraides diverses: écriture, couture, recettes de cuisine échangées, repas de quartier, techniques artisanales..
.Apprenons de "l'autre", respectons-le, n'utilisons pas de termes péjoratifs pour le désigner: sauf erreur de ma part, c'est une attitude exigible du Chrétien, une attitude pacifique,ouver te, ce qui ne veut pas dire naïve, c'est évident.
Citer
#16 AudeLys 02-08-2016 08:24
Oups ! Petite erreur à propos des versets haineux, belliqueux ... Ces versets sont bien de l'époque de Médine et non antérieurs à celle-ci.
Citer
#15 AudeLys 01-08-2016 15:33
Tareq Oubrou. "Grand" frère musulmans'il en est. Lui qui avait déclaré que la lapidation était une juste punition pour la femme. Pour en savoir plus sur cet énergumène, RDV sur le site de Joachim Veliocas : http://islamisation.fr/
Grand copain d'Ali Juppé, il a même été décoré de la légion d'honneur. Je sais bien que pour ne pas l'avoir il faut en faire la demande, mais quand même .....
M. Pons à raison, nous avons du souci à nous faire. Si nous ne réagissons pas, notre futur est celuide nos frères d'Orient.
Citer
#14 AudeLys 01-08-2016 15:15
@ Gwenn : Nos dirigeants ne sont pas perdus face à la guerre. C'est seulement qu'ils ne sont pas formés à la préparation de la guerre (dont ils ne cessent de dire qu'elle est en cours). Ils sont formés à la préparation des élections car leur seul et unique but est de conquérir et/ou conserver le pouvoir quitte à sacrifier notre pays. Ils auront toujours assez d'argent, pris aux Français, pour aller s'installer ailleurs. Ils ont besoin entre autre des votes musulmans. Quant à ceux qui avaient le pouvoir hier, ils feraient bien de faire profil bas car c'est à eux que nous devons la situation actuelle. Et quand je vois naboléon sarkonaparte revenir avec ses promesses, lui qui est le plus grand responsable de nos malheurs aujourd'hui, j'ai envie de vomir. Aucun amour propre, aucun honneur (et l'honneur perdu ne se retrouve jamais), aucune honte quant à solliciter à nouveau les Français. Toute cette zélite me fait vomir. Les CPF ? Il sera toujours temps de s'en occuper.
Je suis d'accord @vec Jean-Yves Pons lorsqu'il dit qu'il ne devrait pas y avoir de mosquée en France. Malheureusement grâce à l'impulsion de Naboléon, nous approchons doucement des 3 000 mosquées sur notre sol et certainement + de 10 000 000 d'adorateurs du chamelier pédophile. De même, nous lui devons le CFCM mais aussi l'implantation de l'UOIF ; l'élimination de Khadafi dont la disparition a ouvert en grand les portes aux clandestins islamistes ; le copinage avec les théocraties islamistes du golfe etc etc etc.
Pour ce qui est de notre dialogue avec l'islam, j'ai déjà eu l'occasion de le dire. Avec eux, c'est "un oeil, les deux yeux ; une dent, toute la gueule". @ M. Pellier : Je suis désolé M. Pellier, mais avec l'islam il ne peut y avoir un quelconque dialogue. Entre Chrétiens, OUI, avec les Juifs, OUI, mais pas avec les muzz. Quant au "pasdamalgam" ou "cépaçalislam" que ce soit en boite de 25, 50 ou 75mg notre zélite-politico -merdiatique nous en sert 10 fois par jour. Ils nous en gavent par kilos.
Alors certes M. Pellier, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais gardons bien à l'esprit qu'aujourd'hui, tous les terroristes sont musulmans. Si vous ne faites pas la différence, c'est Jean-Yves Pons qui a raison : « vous êtes mort ».
L'islam n'est qu'une pseudo religion. Il est avant tout un système politique raciste (il y a l'Oumma et le reste), conquérant et sanguinaire, prôné par un guerrier chamelier, malade mental, haineux et doublé d'un pédophile pervers. Quel dialogue voulez-vous avoir avec ses adeptes ?
Il n'est donc pas question d'amalgame ou pas. Il est question de savoir ce que l'on veut, d'être vigilants, fermes et déterminés comme ils le sont eux (les musulmans). Le "grand musulman" adoré de notre zélite-lèche-ba bouches, M. Erdogan, n'a-t-il pas clamé haut et fort "qu'il n'y avait pas d'islam modéré, et que dire qu'il y avait un islam modéré c'était insulter l'islam".
Définitivement Non ! Ces gens viennent pour nous envahir et importer leur culture de mort, leur négation de l'être humain. Nous sommes intrinsèquement différents. Il faut faire reculer l'islam en France, en Europe et dans tout le monde occidental. Je sais, je rêve. Mais c'est la seule solution.
Enfin, sur l'éventualité d'un vivre ensemble, je n'y crois pas. Il paraît qu'aux USA, cela existe. Personnellement et c'était déjà en 2000, j'y suis allée pour un merveilleux voyage au pays des cowboys : Colorado, Utah, Arizona, Nevada. Je n'y ai vu que des cultures vivant les unes à coté des autres. Mais jamais ensemble. Le multiculturalis me est une utopie relevant du « fantasme gaucho-islamo-r ipouxblicain ». Que l'ensemble des chrétiens vivent ensemble, Oui, c'est sûr ; que les chrétiens vivent avec les juifs, OUI, c'est sûr ; mais avec les muzz, NON. Sauf à ce qu'ils réforment leur bouquin appelé coran en l'expurgeant de tous les versets haineux, racistes et belliqueux, antérieurs à Médine. C'est -à-dire ceux relatifs au djihad ou pis encore, à la taqiya. D'ailleurs, le Maroc ne vient-il pas de faire supprimer des livres d'enseignement religieux à l'école les dits versets.
Enfin, pour le partage, le dialogue religieux, improprement qualifié d'eocuménique, je dirai « Mefi » avec 3 « F » et 2 « I » : « Mefffii »… Derrière tout cela ne se cache-t-il pas effectivement la taqiya ? …
Et n'oublions pas que nous sommes « gouvernés » par des francs-maçons qui ont la haine des chrétiens en général et des catholiques en particuliers. Il suffit de noter que lors des derniers attentats nous avons eu droit pendant des semaines à des « je suis charlie », « je suis paris », « je suis bla bla bli et bla bla bla ». Par contre pour l'égorgement de notre prêtre, pas un « je suis catho », ou « je suis chrétien », nada, quedale, nibe….
Alors SYOP ! et Vive Louis XX !
« Y que se vayan todos a la m….a ! ». (Je ne traduis pas parce que c'est grossier).
Citer
#13 NOEL Hugues 01-08-2016 09:42
"Nous avons du souci à nous faire et la naïveté de beaucoup d'entre nous risque de nous coûter fort cher", écrit Jean-Yves Pons. Je retiens cet avertissement, je ne l'écarte pas; il faut en tenir compte dans un dialogue nécessaire, impératif, et clairvoyant. Cependant il ne faut pas déformer les faits pour soutenir une thèse à laquelle on tient: la preuve a été faite que de nombreux musulmans sont venus dans les églises hier dimanche et qu'il y a eu des rencontres émouvantes entre voisins qui ne se parlaient pas...C'est un fait nouveau et il faut espérer qu'il donnera une suite heureuse. Les Musulmans conscients et honnêtes savent qu'ils ont un devoir urgent d'interprétatio n de leurs textes à réaliser(écoute r ou lire Tarek Obrou, Imam de Bordeaux); j'ai lu une seule fois le Coran et je crois qu'ils ont devant eux un travail bien plus difficile que ne l'était celui des Catholiques avant la trouvaille de la notion de "genre littéraire" pour la Bible (voir l'encyclique Divino Afflante de Pie XII, 1943) Et pourtant ça n'a pas été simple. Les batailles intellectuelles ont été rudes entre théologiens chercheurs, archéologues (Père Lagrange) et les autorités vaticanes..Il est vrai que ce n'a pas été jusqu'à l'égorgement! Pour nous aider à apercevoir un peu la difficulté énorme à laquelle les Musulmans devront faire face le livre de Jean-Luc Monneret "Les grands thèmes du Coran" ,préfacé par le Docteur Dalil Boubakeur, 2003, peut nous rendre service. Encourageons le Musulmans à faire ce travail d'interprétatio n...et laissons l'Esprit Saint faire le sien dans les coeurs!
Citer
#12 PELLIER Dominique 01-08-2016 08:12
Oui, je suis mort, mais mort pour ma foi, et peut-être tant pis. Je ne m'inclinerai pas devant l'islam, je ne renierai pas mon dieu pour qu'Il me renie à son tour.Quand on a une croyance, un idéal, n'est-il pas normal de mourir pour cela, ne doit-on pas s'attendre au martyr pour cela ?
Et m^me si ces gens étaient peu nombreux à nos côtés, il y étaient....
Citer
#11 Jean-Yves Pons 30-07-2016 22:03
" Ces jours-ci, de nombreux musulmans sont venus partager la douleur des catholiques dans les églises. Il y a là une promesse d'avenir à cultiver par les échanges, les initiatives sociales communes pour le bien de tous et le dialogue inter-religieux conduit par des personnes sûres de leur identité religieuse mais sans naïveté...." Nous dites-vous.
C'est là précisément le plus énorme et coupable mensonge de nos responsables politiques et de leurs complices des médias officiels. Car, certes, QUELQUES musulmans sont effectivement " venus partager la douleur des catholiques dans les églises " mais si vous aviez étudié méthodiquement tous les commentaires et toutes les images disponibles sur le sujet vous auriez hélas constaté combien les musulmans de nos quartiers étaient rares dans ces démarches tandis que la quasi totalité n'était constituée que des autorités et autres intervenants officiels du Conseil national du culte musulman (CNCM)...en service commandé.
Il s'agit là soit d'une discrétion regrettable soit d'un silence coupable de ce qu'ils appellent " les fidèles ". Dans les deux cas nous avons bien du souci à nous faire et la naïveté de beaucoup d'entre nous risque de nous coûter fort cher.
Citer
#10 NOEL Hugues 30-07-2016 18:26
Notre société est multi-confessio nnelle; ne rêvons pas à un retour de la chrétienté d'Ancien Régime. Mais militons plutôt pour créer un modus vivendi toujours plus convivial. Ces jours-ci, de nombreux musulmans sont venus partager la douleur des catholiques dans les églises. Il y a là une promesse d'avenir à cultiver par les échanges, les initiatives sociales communes pour le bien de tous et le dialogue inter-religieux conduit par des personnes sûres de leur identité religieuse mais sans naïveté....Et n'oublions pas que la mission d'évangélisatio n n'a rien à voir avec de la propagande même religieuse: c'est un "témoignage"ren du dans la vie quotidienne, témoignage d'un amour reçu de Dieu dont on vit et qui est offert à tout homme..
Catholique signifie universel, exclure n'est pas catholique ni évangélique.
"Sanguis martyrorum semen christianorum": Le martyre du Père Jacques Hamel vérifiera cet adage antique de Tertullien.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement