Pontmain, 45ème pèlerinage de la supplique à Dieu pour le retour du Roi, les 15, 16, 17 janvier 2016

A travers la prière, vous pouvez renvoyer les ténèbres. Cette supplique à Dieu est nécessaire, c'est une démarche raisonnable, la plus belle qui soit, celle que Notre Seigneur veut que nous fassions afin qu'il nous accorde enfin son " Roi de droit Divin ".

Aujourd'hui, "il y a grande pitié au Royaume de France" ! ... Le peuple français ne peut plus prier pour son salut.

Royalistes, vous êtes le sel de la terre de France.

Voilà la situation... ! Le Christ Roi de France veut que nous demandions le Roi. Il attend une demande de tout le peuple français. Et le peuple ne peut plus ! Il ne peut plus parce ce qu'il ne sait plus. Il ne sait plus parce ce qu'il ne croit plus. Et il ne croit plus parce ce qu'il s'est entièrement donné à l'ennemi ! Donc, plus d'espérance de ce côté-là non plus ?

Presque plus ! Sauf de toi, petit peuple royaliste, qui est le sel de la terre de France !

C'est à toi, et à toi seul que revient la charge de représenter tout le peuple français, à toi seul de te substituer à lui dans cette supplique à Dieu pour le retour du Roi. En réalité, tu es le plus petit reste de la vraie France, la petite armée de Jeanne, insignifiante pour notre temps. Toi, tu peux encore prier parce que tu sais encore le faire...Tu dois utiliser cette arme ultime et " Dieu donnera la Victoire ". Si tu le veux.

Attention cependant, tu es le dernier recours. Ne te laisse pas affadir par les alliances, les constructions et les calculs des Hommes, sinon tu seras jeté définitivement hors de ton propre pays et piétiné, toi aussi !

Alors, pour le 145ème anniversaire de l'Apparition de Pontmain, ce 45ème pèlerinage mensuel de la Supplique à Dieu pour le retour du Roi revêt une attention particulière.

Pèlerinage extraordinaire sur 3 jours, les 15, 16 et 17 janvier 2016, mais bien sûr, la journée du 17 janvier est la plus importante car elle est celle de la Supplique et de la prière. Avec des conférences dont le thème est "Histoire de France - Histoire sainte", incontournables pour qui veut le retour du Roi en France.

A Pontmain, la Sainte Vierge Marie se dérange du Ciel pour la France, et d'abord pour elle seule.

Historique : Le 17 janvier 1871, alors que la France est en pleine déroute et que l'envahisseur prussien est aux portes de la Bretagne et entoure la ville de Laval, la Vierge Marie "la Belle Dame", apparaît, durant plus de trois heures, à quatre enfants du petit village de Pontmain, en Mayenne. Vêtue d'une robe bleue parsemée d'étoiles, le visage entouré d'étoiles, elle leur délivre un message : "Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, mon Fils se laisse toucher". De fait, ce même 17 janvier, le général allemand Schmidt arrêtait son avancée et les jours qui ont suivi, les troupes ennemies battaient en retraite.

Pontmain, petit village misérable, meurtri par la période révolutionnaire, mais dans lequel le ministère de l'abbé Michel Guérin allait redonner vie, spirituelle et matérielle, grâce à son zèle au service des âmes et sa dévotion à la Vierge Marie. Tout le village était, chaque jour, en prière. Ce n'est donc pas un hasard si Marie choisit d'apparaître à Pontmain et de venir y soutenir au plus fort de nos désastres.

Chaque 17 du mois, depuis 2012, a lieu à Pontmain un pèlerinage de "Supplique à Dieu pour le retour du Roi". C'est vraiment une supplique à Dieu que font chaque mois les pèlerins lors de ces pèlerinages, pour que la France retrouve le Roi que Dieu voudra bien lui donner, afin que notre patrie retrouve enfin sa dignité et sa vocation chrétienne. Les pèlerins suivent pas à pas ce que firent les habitants et voyants de Pontmain pendant les 3 heures de l'apparition de la très Sainte Vierge Marie, chaque mois de 14 heures à 17 heures.

Quelques questions à François-Xavier Pachot, instigateur et initiateur de la supplique de Pontmain :

E.M.  Un peu d'histoire pour comprendre votre démarche ?

F.X.P.  Ce que nous nommons "la Supplique de Pontmain" est en fait le pèlerinage, à Pontmain, de la Supplique à Dieu pour le retour du Roi. Il a été initié par le livret que j'ai fini d'écrire le 2 février 2011 et qui a pour titre : "A Pontmain... Supplique à Dieu pour le retour du Roi". Ce livret, sous titré "livret de Salut public" traite de deux points principaux, à savoir : pourquoi l'échec absolu du retour du Roi sur le trône de France depuis 220 ans, et ce qu'il faut faire avant tout autre chose pour obtenir ce retour. Ce livret est en réalité une analyse logique du message de Pontmain, qui explique pourquoi c'est à Pontmain que nous pouvons faire ce qu'il faut, et dans le bon ordre, pour le salut de la France par le retour du Roi de France.

E.M.  Que représente pour vous ce 45ème pèlerinage ?

F.X.P.  C'est une étape importante depuis 3 ans et demi. En dehors de la supplique du 17 janvier 2012, c'est le 44ème pèlerinage d'affilé, avec toujours un nombre grandissant de participants, et ce tous les mois ! Pour exemple, l'an dernier, le 17 janvier 2015, nous étions 80 pèlerins. Je veux raisonnablement en espérer une bonne centaine pour ce 17 janvier prochain. Mais par-dessus tout, il manifeste la persévérance de français qui n'hésitent pas à faire, pour beaucoup, un grand nombre de kms pour venir chaque mois demander le Roi à Pontmain.

E.M.  Les français sont-ils prêts à accueillir ce sauveur ?

F.X.P. Je constate, en général, que les français se rendent maintenant compte qu'ils ont le nez devant un mur infranchissable. Ils sont arrivés à cet état plus par intuition que par raisonnement, et c'est d'ailleurs les femmes qui voient le mieux cette situation. Cependant, ils ne font pas encore le bon diagnostic du mal qui a déjà tué leur pays, parce que ne nous y trompons pas la France est morte depuis 224 ans maintenant. On a aboli notre vieille constitution originelle : "Vive la nation des francs qui a Dieu pour Fondateur".

E.M  La prière est-elle, selon vous, le seul moyen de faire venir ce Roi très chrétien ?

F.X.P.  Oui, c'est le seul et unique moyen ! Cette conviction est d'abord due au constat suivant : depuis 224 ans, quelles ont été les actions humaines efficaces (en particulier celles des mouvements royalistes) qui ont permis de remettre le roi sur le trône de France d'une façon pérenne ? Aucune ! Toutes ont échoué ! Lors même que toutes les conditions du pays y étaient des plus favorables ! La Restauration a lamentablement fait naufrage pour n'avoir pas voulu voir ce que Chambord a bien vu et voulait remettre à la première place. Ce dernier a bien compris l'enjeu de la pérennité, ou, plutôt, le Ciel s'est chargé de le lui faire comprendre par le message de la Salette. Pour cela le Christ n'attend que nos prières.

E.M  Nous avons chassé de France le Christ en tant que Roi ?

F.X.P.  Absolument, nous l'avons fait officiellement et juridiquement ce 14 septembre 1791 justement, et la réparation doit être officielle et juridique ! Il se fera prier pour vérifier notre bonne foi. C'est pour cela qu'il n'attend que nos prières. C'est ce qu'il dit à Marcel Van, novice rédemptoriste vietnamien : "Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris particulièrement... J'y rétablirai Mon Amour... Pour commencer à répandre sur elle Mon Amour, je n'attends désormais qu'une chose : que l'on m'adresse assez de prières. Alors mon enfant, de la France Mon Amour s'étendra dans le monde. Je me servirai de la France pour étendre partout le Règne de Mon Amour".

Et pour le complément à la prière : "Prévenir les gens", ajoute-t-il, et les royalistes en particulier pour informer "qu'ils se sont trompés jusque-là... La triste réalité le prouve. Les prévenir pour les inciter à venir tous supplier à Pontmain. C'est vraiment notre vocation ! 

En d'autres termes : Ou nous ne prions pas... et on n'aura rien ! Ou nous prions et nous obtiendrons tout !

Propos recueillis par Eric Muth

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

#3 Luc Duloisy 16-01-2016 10:46
L'APPARITION DE PONTMAIN RELIEE A LA PENTECÔTE
Jésus esr ressuscité le 9 avril 30,
http://www.herodote.net/9_avril_30-evenement-300409.php
la Pentecôte était donc le 28 mai 30.
Nous lisons dans les Actes des Apôtres : '' Ce jour là, saint Pierre prit la parole et dit « Mais c'est ici ce qui a été dit par le prophète Joël: Dans les derniers jours, dit Dieu, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos jeunes gens auront des visions, » ''
A Pontmain les enfants ont eu des visions !
Du 28 mai 30 au 17 janvier 1871 (apparition de la Mère de Dieu à Pontmain) : 672282 jours=2x13x13x1 3x153 jours.
Nous avons le 2 : chiffre de Jésus le Verbe ‑ au sein de la Trinité, Fils de Marie.
Nous avons le M, 13° lettre de l'alphabet, le M de Marie, et le M, première lettre de la phrase ''Mais priez mes enfants... '' !
D'autre part, le 13ième mystère glorieux du Saint Rosaire se rapporte directement à la Pentecôte.
153 est le nombre de poissons pris par les apôtres lors de la pêche miraculeuse après la résurrection de Jésus. (Jn 21,11)
Dans Ezéchiel, chapitre 47 verset 10, se trouve une guématrisation qui, non seulement montre le lien unissant les chiffres 17 et 153, mais en plus rappelle la pêche miraculeuse relatée par Jean: « Les pêcheurs se tiendront sur ses rives; ce sera un séchoir à filet depuis la source de Gaddi ‑ valeur numérique: 17 ‑ jusqu'à la source de Eglaïm ‑ valeur numérique: 153. »
Dans la récitation du Rosaire, correspondant à la récitation de trois chapelets, la prière de l'Ave Maria est répétée 153 fois. Dans le premier chapelet, 53 Ave Maria, dans le deuxième et le troisième, 50 Ave Maria car l'introduction des trois premiers Ave Maria n'est pas répétée, ce qui donne pour somme 153. La prière du Notre-Père est, quant à elle, dite 17 fois. Or la somme des 17 premiers nombres donne 153.
La Salutation angélique, l'Ave Maria, en latin comprend 153 lettres:
Ave Maria, gratis plena (19)
Dominus Tecum (12)
Benedicta tu in mulieribus (23)
(et) Benedictus fructus ventris tui, Jesus (32)
Sancta Maria, Mater Dei (19)
Ora pro nobis, peccatoribus (23)
Nunc et in hora mortis nostrae (25)
On ne tient pas compte du 'et' dans 'Et benedictus', conjonction tout euphonique, tandis que le second 'et' dans 'Nunc et in hora' relie expressément le présent et l'avenir.

CONCLUSION :
« Seigneur, tu as tout réglé avec mesure, nombre et poids. » (Livre de la Sagesse, chapitre 11, verset 20)
Citer
#2 MUTH ERIC 08-01-2016 18:02
Afin que l'article soit plus lisible, permettez-moi de faire quelques rectifications, à savoir : 1) Juste avant mes questions posées, j'écris " Chaque 17 du mois, depuis 2011, a lieu à Pontmain..." Il faut lire 2012.
2) De même, je précise pour mieux comprendre pourquoi la France est morte depuis 224 ans maintenant " Vive la nation des Francs qui a Dieu pour fondateur ", le 14 Septembre 1791, date la plus funeste de notre histoire.
3) Enfin, il faut lire : absolument, nous l'avons fait officiellement et juridiquement ce 14 septembre 1791 justement.
Citer
#1 PELLIER Dominique 08-01-2016 07:57
Prier pour que le Roy gouverne et règne enfin en FRANCE, oui, mais comme vous dites, cela dépend de nous. NOtre prière est un geste, mais il faut prêcher la bonne parole de la royauté en France, décider les Français à réclamer comme nous, la monarchie. Je me tue à dire que les soupirs, les "Ah, si nous avions enfin notre Roy" sont stériles, c'est à nous de réfléchir à Son retour parmi nous, et d'exécuter les solutions que nous aurons trouvées. LE ROY EN FRANCE DEPEND DE NOUS!!!!!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan