Sabatina James, une musulmane convertie au catholicisme, menacée de mort

Le cas de Sabatina nous ouvre les yeux sur les problèmes que nous ne voulons pas voir, Dieu est partout, encore faut-il lui accorder un regard intérieur, afin qu'il possède notre cœur, et façonne notre âme, juste pour avoir une image à sa ressemblance.

Sabatina James n'est qu'un pseudonyme, elle a 31 ans et vit désormais en Allemagne, menacée de mort par sa famille, elle vit sous protection policière 24 heures sur 24, en changeant régulièrement d'endroit.

Autrichienne d'origine pakistanaise mariée de force, est née dans une famille de mollah, une musulmane dont la vie a basculé lorsque sa famille s'est installée en Autriche à ses 10 ans. Devenue femme, ses amis, ses aspirations, sa manière de s'habiller sont des injures aux yeux de ses parents, qui lui rappellent qu'elle est promise depuis des années à un cousin au Pakistan et qu'elle a obligation de suivre la droite ligne.

Mais sa révolte envers sa famille ne fait qu'aggraver son cas, alors viennent les insultes, viols, tabassages répétés. Rien n'y fait, elle refuse toujours le mariage. Ses parents rusent en lui assurant que si elle revient avec eux au Pakistan, elle fera ce qu'elle veut.

Tombant dans le piège, elle les suit et finira par se fiancer à son cousin, puis jetée dans une école coranique. Devenue soumise et effacée, la dureté des conditions de vie font que, ses parents, la croyant transformée, la laissent revenir en Autriche pour terminer ses études avant de rentrer au Pakistan pour se marier. A 18 ans, Sabrina prend alors la décision de fuir les siens à tout jamais.

" J'ai compris que la violence qui m'entourait n'était pas liée à ma culture, mais à ce qui est écrit dans le Coran : qu'il faut battre sa femme si elle n'obéit pas, dit un verset. Le christianisme m'aide à devenir libre" explique-t-elle.

Les symboles catholiques l'attirent et l'image de Dieu qui choisit de souffrir sur la croix la bouleverse. : la différence entre la crainte de Dieu professée par les chrétiens, basée sur l'amour, et la crainte de Dieu des musulmans, basée sur la peur.

Fascinée par l'expérience catholique, c'est un véritable appel intérieur qui se déclenche en elle, et se nourrit des grands textes de l'Eglise avec Saint Augustin et Saint Ignace d'Antioche. Malgré les menaces qui s'intensifient, Sabrina James reste sereine et sa foi n'a aucune limite, tout en Jésus-Christ, qui lui donne toute sa plénitude. Comme pour affirmer que Jésus est encore capable de nous émerveiller.

Son livre-témoignage " Mourir pour vivre à nouveau " (Ed. Le Cherche Midi) vient de sortir. Alors Sabrina vit toujours recluse, c'est déjà un best-seller en Autriche, et ceux qui ne supportent pas de l'entendre dire que " L'islam opprime les femmes " et que " cette religion doit se réformer " ont juré de la tuer. Pourtant, croyez au-delà de vos espérances, car Dieu est un Dieu de restauration.

Eric Muth

Commentaires  

#10 Mimi2441 22-12-2015 19:00
L'islam n'est pas une religion. C'est une secte qui ne diffuse que haine et pousse ses fidèles aux assassinats des non croyants. D'ailleurs, en Algérie cette secte musulmane est inquiète dès conversions musulmans vers le christianisme.. . Cela prouve bien les ravages faits par cette secte sanguinaire.
Citer
#9 John-Michael Easter 21-12-2015 12:57
Citation en provenance du commentaire précédent de Mélanie :
Eh bin, cette pauvre femme n'a pas l'air d'avoir bien lu le Coran.

C'est justement parce qu'elle n'a connu que trop le Coran qu'elle a l'a fui, ainsi que son mari et sa famille, qu'elle s'est convertie au christianisme et qu'elle vit maintenant cachée, menacée de mort. Car tel est l'islam.
Citer
#8 Mélanie 18-12-2015 00:34
Eh bin, cette pauvre femme n'a pas l'air d'avoir bien lu le Coran.
Citer
#7 carlos 17-12-2015 13:34
Cela fait penser au livre de Mohamed Rahouma « Allah cet inconnu », dont on trouve un résumé dans cet article :
https://effondrements.wordpress.com/2013/01/27/lislam-religion-incoherente-cherche-t-elle-a-simposer-dans-l-europe-decadente/
qui a des commentaires particulièremen t intéressants !
Citer
#6 Gwen Balafenn 10-12-2015 13:11
Je joins mes prières à celles de Benoît Legendre, et j'invite les Musulmans à se détourner de l'Islam et à se convertir en masse au Christianisme, seule vraie religion d'Amour et de Liberté.
De plus ce serait un magnifique bras d'honneur à l'état islamique !
Citer
#5 Benoît Legendre 09-12-2015 15:47
Cette obsession chez certains (beaucoup ?) musulmans de vouloir tuer au nom de Dieu est pour moi la marque révélatrice du Mauvais ! Nous ne partageons qu'avec les (malheureux) mahométans idolâtres qu'une seule chose : nous croyons en un Dieu unique.

Mais je suis désolé si des musulmans lisent ces lignes : haïr les autres parce qu'ils ne sont pas musulmans, maltraiter les femmes, tuer le soi-disant apostat, tuer et encore tuer pour faire plaisir à Dieu... NON ! tout cela ne vient aucunement de Dieu !

Je prie pour que cette courageuse jeune femme puisse échapper à ses bourreaux, je prie pour que les musulmans cessent de vouloir se soumettre et qu'au contraire ils vivent libres et debouts, et faire le bien en respectant et en aimant les autres sous le regard aimant de Dieu !

Vive le roi !
Citer
#4 AudeLys 07-12-2015 17:15
Voilà une jeune femme courageuse. Souhaitons et prions pour qu'elle échappe à ses bourreaux et qu'elle vive heureuse parmi nous .... les Chrétiens.
Citer
#3 LAURANCEAU Georges 07-12-2015 10:49
L'Islam est-il une religion?
Le Coran est-il un Livre Sain?
Citer
#2 PELLIER Dominique 07-12-2015 08:06
Comment peut-on croire que Dieu ordonne à Ses fidèles de pratiquer la violence sous toutes ses formes? Certes, nous raisonnons en tant que chrétiens, sûrs de notre Dieu d'amour, qui est amour. Prions pourtant que Dieu prenne ces gens en pitié comme Christ l'a fait sur la Croix, Etienne à son martyr
Citer
#1 PELLIER Dominique 07-12-2015 08:03
Est-il possible que Dieu ordonne à Ses croyants la violence sous tutes ses formes? Certes, nous réagissons par notre instinct chrétien, celui qui croit en un dieu d'amour, en Dieu qui est amour. Bien heureux sommes-nous si nous croyons cela et le vivons, d'ailleurs. Mais recommandons ces gens à Dieu qu'Il les change et les prenne en pitié, comme Christ à la Croix, comme Etienne à son martyr.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 13 septembre 2017
« C'est pas moi, c'est lui, m'sieur ! »

Aucun événement