S'attaquer aux crèches publiques, c'est la France qu’on défigure !

Quelle belle hypocrisie de la part de François Baroin Président de l'association des maires de France (AMF), de vouloir à tout prix tuer le reste de la Famille française en interdisant les crèches dans les mairies et d'autres espaces publics : "la présence de crèches de Noël dans l'enceinte des mairies n'est pas compatible avec la laïcité" conclut l'AMF. 

Au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, l'AMF avait décidé de plancher sur la laïcité : crèches, cantines, sorties scolaires, signes religieux... On pourrait même s'inquiéter que cette laïcité aborde le soutien apporté à des manifestations considérées comme traditionnelles : processions, pèlerinages, bénédictions...

Il en résulte ce guide de "bonne conduite laïque", que l'AMF vient d'éditer à destination des élus locaux censé les aider à affronter la laïcité au quotidien : "c'est en effet à nous, élus, de proximité, de parler de la Laïcité, qui est à la fois une condition de vivre ensemble et un puissant facteur d'émancipation de l'être humain" explique François Baroin, qui disait presque le contraire à l'Express en 2003 : "s'il y a un héritage que je tiens de mon père, c'est bien cet humanisme qui consiste à s'intéresser plus aux hommes qu'aux structures".

La crèche n'est pas une structure, non seulement elle incarne l'une des traditions de Noël, qui est la fête la plus importante pour les chrétiens, qui est le symbole de la famille, de la vie et du vivre ensemble. Tous les Français, confessions confondues, respectent cette crèche de Noël qui est source de vie. En interdisant les crèches dans les lieux publics, François Baroin veut effacer de nos mémoires notre identité, ce qui a fait la France à travers nos Rois, et il oublie que le Christ est universel.

Bizarrement, chaque année, la mairie de Paris fête en grande pompe la fin du ramadan, sans choquer personne, la laïcité républicaine est également compatible avec de nouvelles constructions de mosquées sur la terre de nos ancêtres. 

Pourtant au sein des 36 000 mairies, il y aura fort à faire pour imposer ces dispositions, et cela est rassurant. Dernièrement, la cour administrative d'appel de Nantes, saisie quant à la présence d'une crèche dans l'hôtel du département de Vendée, avait jugé que la présence de cette dernière s'inscrivait "dans le cadre d'une tradition relative à la préparation de la fête familiale de Noël" et ne revêtait pas "la nature d'un signe ou emblème religieux, au sens de la Loi de 1905".

"C'est la France qu'ils renient" clame Christine Boutin, à nous de faire le nécessaire pour justement défendre la place des crèches dans les mairies et ainsi préserver la Famille, creuset de notre société.

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 28 mars 2018
« Blocage de Montpellier »

Aucun événement