Hommage au Cardinal Pie pour le 200ème anniversaire de sa naissance

Ses écrits sont aujourd'hui et plus que jamais une référence. Il demeure l'un des plus grands hommes d'Eglise que la France et l'Europe aient connu, né le 26 septembre 1815 à Pontgouin dans l'Eure-et-loire, Louis-Edouard Pie est décédé le 18 mai 1880 à Angoulême. Il perdit son père à l'âge de 13 ans. Fils de cordonnier, Louis-Edouard fut vicaire à la cathédrale de Chartres puis évêque de Poitiers à seulement 34 ans, et ce durant 30 ans.

Cette grande figure de l'Eglise sut relever les défis de son temps, comme d'ailleurs Saint Hilaire (315-367), également évêque de Poitiers et docteur de l'Église. Témoigner et proclamer la vérité des Evangiles et de la Foi chrétienne, la seule vraie foi : " La recherche sincère et assidue de la vérité conduit en effet au Christ Sauveur des hommes «. Le Cardinal Pie en montra la réalité et la profondeur en se penchant sur le Mystère de la très Sainte Trinité, qui se comprend par l'amour infini de Dieu pour les hommes.

Le Cardinal Pie prônait la réconciliation entre l'homme et Dieu, le courage et la Sainteté chrétienne face à l'apostasie qui guettait déjà les nations européennes au XIXème siècle : " Même si à une vie humaine, tout semble perdu, le croyant ne peut penser le monde que sur des bases purement terrestres, car l'histoire a démontré que Dieu faisait ce qu'il voulait, quand il le voulait et comme il le désirait. Qu'il intervenait à sa guise lorsqu'il le jugeait nécessaire. Et ce même lorsque la partie semble terminée et perdue " note John Livernette dans son ouvrage Restauration Chrétienne.

Et Bossuet écrira également : " Quand Dieu veut faire voir qu'un ouvrage est tout entier de sa main, il réduit tout à l'impuissance et au désespoir, puis il agit ". Les écrits de l'évêque de Poitiers sont en cela prophétiques car ce qu'il prévoyait à son époque se produit de nos jours sous nos yeux. Pour John Livernette : " Avec le cardinal Pie, la maxime Dieu premier servi prend tout son sens ", car pour lui, Jésus Christ est en aucun cas facultatif. Il est le Roi des Nations qui doit lui obéir, les peuples devant être dans la soumission à Dieu.

Proche du Comte de Chambord, le cardinal Pie espéra en vain une restauration monarchique de la France, un retour à sa vocation première. Pour s'en convaincre, voici quelques extraits d'un panégyrique de Saint Louis, Roi de France, prêché par le Cardinal Pie, dans la Cathédrale de Blois, le dimanche 29 août 1861. Alors que les Peuples et les Rois s'uniront de concert pour servir le Seigneur. In conveniendo Populos in unum et reges, ut serviant domino (Ps101.) :

" Louis croit en Dieu, et la France croit en Dieu. Louis et la France ont un même symbole, une même doctrine, une même foi. Le Roi et le Pays ont un même drapeau, un même étendard, qui est la croix de Jésus Christ..."

" La France de Louis le Saint et de Louis le Martyr, le Pays qui a donné Jeanne d'Arc au bûcher et Madame Elisabeth à l'échafaud, la France, patrie de tant de sublimes immolations, de tant de religieux dévouements, la France est un royaume qui possède dans son sein des ressources éternelles et qui ne finira qu'avec le Monde..."

" Nous n'avons pas perdu notre Saint Roi. Il règne sur nous du Haut des cieux par sa prière pleine d'amour; mais il règne aussi sur la terre par le souvenir de ses vertus. Exemple toujours pratique, modèle toujours sûr, Louis est le Roi de tous les pays et de tous les siècles. Parce qu'il n'a pas été roi selon les principes variables d'une contrée, d'une époque et d'une circonstance, mais selon les principes éternels et toujours vivant de l'Evangile..."

Je le proclame haut et fort, le nom de Dieu est méconnu, Jésus Christ est un étranger parmi nous, nous regardons la vérité comme si peu de chose que nous ne voudrions pas dépenser pour elle une obole, ni verser une goutte de sang ..."

" Telle est notre situation présente, et nous n'en sortirons que par une croisade que je prêche à tous mes concitoyens sans distinction, la croisade du courage chrétien, croisade de retour à la Foi de nos pères, à la religion de Saint Louis. Le salut et l'honneur de notre société le commandent. Au milieu de nos divisions, nous n'avons qu'un signe de ralliement, l'étendard de nos ancêtres, c'est-à-dire la croix de Jésus Christ. Que tous les fils de la France marchent comme autrefois à la suite de ce signe vénéré, que la croix de Jésus Christ soit vivante dans leurs cœurs et dans leurs œuvres comme elle brille encore sur la poitrine de leurs braves, bientôt nous aurons retrouvé ici-bas la paix, la liberté, l'honneur ; et ce sentier de la gloire sera aussi le chemin du Ciel..."

Le Cardinal Pie était un visionnaire, dès sa première enfance, on vit briller en lui la piété la plus vive.

Eric Muth

Commentaires  

#1 PELLIER Dominique 29-09-2015 08:18
A DIEU seul soit la gloire. Et que Dieu protège notre FRANCE et Lui donne bien vite SON ROI !!!!!
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan