Scandale à Albertville ! La socialiste Aznar-Molliex interdit aux moines de regagner leur couvent

Hallucinant ! Et pourtant c'est ce qui est arrivé le 6 juillet 2015, lorsque Martine Berthet, maire d'Albertville a présenté l'affaire au conseil municipal. La première magistrate pensait avoir trouvé une solution pour l'ancien couvent du Clos des Capucins, vide depuis plus de 20 ans, et en état de délabrement avancé.

Mais ce n'était pas du tout l'avis de la socialiste Aznar-Molliex, élue de l'opposition qui obligea Martine Berthet à retirer le projet et promettre de réexaminer le fond du dossier en septembre. 

Les investisseurs du Clos des Capucins n'étaient autres que des moines du couvent Saint-François de Villié-Morgon dans le Beaujolais. Des Capucins comme ceux qui avaient construit l'édifice au début du 17ème siècle. Seulement le curé de la paroisse de Villié-Morgon prévient : " Ils ne sont pas dans l'Eglise. Ce sont des chrétiens qui n'obéissent pas au pape. Ils suivent Mgr. Lefebvre.

Un point qui n'a pas échappé à l'opposition au conseil municipal, particulièrement à Noëlle Aznar-Molliex : " Avez-vous rencontré les capucins ? Savez-vous dans quelle mouvance ils se situent ? " Lance-t-elle à la maire avant de répondre : " Une mouvance intégriste "

L'élue a rappelé les soi-disant prises de position de cette communauté sur plusieurs faits d'actualité, citant des textes publiés par la communauté. Si comme d'autres religions, ils fustigent le mariage pour tous, plus extrêmes, ils se caractérisent par un refus du dialogue interreligieux, qui, selon Noëlle Aznar-Molliex : " Conduit au rejet des autres religions ".

En d'autres termes, tout est permis à l'élue socialiste de dévoiler son athéisme prononcé en invoquant certains propos douteux : " La position de l'évêque de Chambéry, Monseigneur Ballot est claire, il valide le projet " précise Martine Berthet. 

Noëlle Aznar-Molliex, par ailleurs élue régionale du groupe " Osons Albertville ", ne voit aucun inconvénient à ce que l'on parle en arabe dans les mosquées (il y en existe deux à Albertville) mais voit rouge quand la messe est dite en latin dans les monastères. 

De plus elle aurait affirmé que la venue de ces capucins pourrait troubler l'ordre public. Des propos inconvenants quand on sait qu'ils vivent en communauté.

Ils sont à la fois contemplatifs et apostoliques. Ils vivent en communauté sous la règle de Saint-François d'Assise. Ils n'ont pas de mission propre dans l'Eglise, ils sont au service de celle-ci selon ses besoins, tant que cela reste conforme à l'esprit franciscain.

Noëlle Aznar-Molliex devrait s'inspirer de la parole du Pape François " Les couvents vides ne sont pas les nôtres, ils sont pour la chair du Christ que sont les réfugiés "

Eric Muth               

NB : Pour soutenir Martine Berthet, maire d'Albertville, favorable à l'implantation des moines et pour encourager son conseil municipal à la soutenir, on peut toujours écrire à la mairie : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement