Touche pas à mon Eglise, il me donne Dieu

" Il ne s'agit pas de me raconter que le bon droit est avec les Eglises. Il faut qu'elles aient la force avec elle. Où manque la force, le droit disparaît; où apparaît la force le droit commence de rayonner. Le droit des Eglises à rester catholiques est essentiellement dans la puissance, dans la persistance de l'idée qui est en elles" (La grande pitié des Eglises - Maurice Barrès)

Du grand Maurice Barrés, visionnaire, face aux propos de Dalil Boubakeur sur les églises. Une provocation de plus qui suscite la réprobation des français, qui ne veulent pas voir leurs églises transformées en mosquée.

D'après un sondage Ifop " Valeurs Actuelles " même de moins en moins pratiquant, les français sont près de 70% à s'opposer à la proposition de Dalil Boubakeur, Ultra majoritaire, cette hostilité se retrouve même à gauche et chez les plus jeunes.

L'appel de Denis Tillinac " Touche pas à mon église " dans Valeurs Actuelles est d'une importance capitale pour tous ceux qui aiment la France, qui se retrouvent dans un Christ libérateur. La situation est gravissime, mais qui s'en inquiète ? Tous ceux qui cherchent un sens à leur vie. Et ils sont de plus en plus nombreux à chercher l'essentiel. Mais l'essentiel se trouve dans une église, au-delà du temps dans le silence, devant le Saint Sacrement.

Cette foi qui nous échappe, cette vertu surnaturelle : " Un don gratuit de Dieu par lequel toute mon âme, intelligence et volonté, se soumet à toute vérité révélée par Dieu et transmise par son unique Eglise, qui ne peuvent ni se tromper, ni me tromper " précise Frère Jean, capucin.

Les églises sont le cœur de la France où notre foi se développe. Plutôt mourir que trahir.

Eric Muth

Plan du site

 

Civilisation

|- Histoire
|- Littérature / cinéma
|- Société

 

Tribunes & éditos

|- Editoriaux
|- Tribunes

 

Qui sommes-nous ?

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement