Pour retrouver ce qui est perdu, invoquons saint Antoine de Padoue

Ce dimanche nous fêtons un saint Antoine, mot qui vient du grec "anthonomos", lequel signifie "qui se nourrit de fleurs», fêté le 17 janvier ou le 5 juillet. Il vient aussi du latin : antonius, inestimable. Antoine est un prénom porté par près d’une vingtaine de saints et qui continue jusqu’à ce jour à être très souvent utilisé comme nom de baptême. La notoriété de ce prénom s’est construite vers le XVIème siècle. Il a par la suite connu un grand succès dans les années 1990 et s’est aligné parmi les prénoms les plus attribués au monde. De nombreuses familles continuent à attribuer ce prénom à leur nouveau-né. Des études ont permis de savoir que près de 203 000 personnes portent actuellement ce prénom. Les Antoine sont célébrés le 13 juin pour rendre hommage à Antoine de Padoue, un prêtre portugais du XVIIIème siècle.  Et si ce n’est pas ce jour la fête de saint Antoine de Padoue, nous avons choisi de parler de ce saint pour le plaisir… de le prier pour retrouver ce qui est perdu, étant donné qu’avec la canicule circulant lourdement dans toute la France, la tête est ailleurs et les gestes désordonnés.

Saint Antoine de Padoue est né de famille noble près de Lisbonne en 1195, mort à Padoue (Vénétie) le 13 juin 1231. De tous les thaumaturges de l'Église latine, il n'en est pas dont la clientèle soit aussi nombreuse. Il était chanoine régulier à Coïmbre (Portugal), quand y furent ramenés les martyrs franciscains du Maroc (1220). Voulant suivre leurs traces, il quitta son ordre et entra dans celui des frères mineurs. Il s'embarqua pour le Maroc, tomba malade, se rembarqua, fut jeté par la tempête sur les côtes de Sicile. Les frères de Messine partaient justement pour Assise où allait se tenir le chapitre général (1221). Antoine se joignit à eux. Le chapitre l'envoya résider à l'ermitage San Paolo, près de Forli (Émilie). Il y vécut un an dans une grotte, ne la quittant que pour aller au chœur et balayer la maison. Jusqu'au jour où, à Forli, lors d'une ordination, il dut remplacer au pied levé le prédicateur empêché. Il le fit de telle sorte qu'on lui retira aussitôt son balai des mains et qu'on l'envoya prêcher.

Il évangélisa toute l'Italie et nombre de villes françaises : Toulouse, Arles, Le Puy, Limoges, Brive et Montpellier. « C'est un des plus grands orateurs que le monde ait connus », dit un dictionnaire anglais. Les boutiques fermaient, la ville se vidait, dès qu'on signalait son arrivée. Il parlait sur une estrade, dans la campagne, devant vingt mille personnes et plus. Il était sans égal pour réconforter et consoler, pour commenter et faire aimer l'Évangile. Il vitupérait les clercs et les pasteurs qui n'avaient d'autre souci que de mener bonne vie et de tondre leur troupeau. Les humbles l'adoraient parce qu'il promettait l'enfer aux riches paresseux qui vivaient de leur sueur. Sa carrière oratoire dura neuf ans. Il ne s'était jamais reposé. Il mourut à trente-six ans, assis sur une chaise, en chantant une hymne liturgique. Grégoire IX, qui avait été de ses auditeurs, le canonisa moins d'un an après sa mort (30 mai 1232). Comme tout le monde, saint François de Sales l'invoquait pour retrouver les objets perdus. (Nous avons choisi les textes qui précèdent  selon « la Fleur des Saints » d’après Omer Engelbert).

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin. Étant donné que rien n’arrête le progrès, à l’occasion de la conférence « Découvrir le visage de saint Antoine » au Musée d’anthropologie de l’Université de Padoue, le vrai visage de saint Antoine de Padoue avait été révélé au grand public en 3D et en avant-première mondiale le mardi 10 juin 2014. Les grandes avancées de la science peuvent aussi rendre hommage aux mystères de la foi. Bien que le Saint soit représenté sur des milliers d’images et d’icônes, les fidèles peuvent aujourd’hui connaître le vrai visage de ce saint tant prié. « Nous avions déjà reconstitué plusieurs visages de nos ancêtres et de diverses personnalités. Alors, pourquoi ne pas reconstituer celui de saint Antoine de Padoue, la plus grande personnalité de l’histoire de notre ville, Padoue ? » a expliqué Nicola Carrara, conservateur du musée, au quotidien local Il Mattino. Ce grand projet a été rendu possible grâce aux grandes évolutions des nouvelles techniques scientifiques de reconstitutions. Aujourd’hui, les scientifiques peuvent, à partir d’un simple crâne, reconstituer avec précision et objectivité le visage de nos ancêtres. « Nous voulions que les scientifiques ne soient pas influencés par la notoriété de ce  Saint homme, 36 ans, Caucasien et nous leur avons laissé le champ libre », a expliqué Nicola Carrara.

Il ne vous reste plus qu’à retrouver ce qui a été perdu grâce à cette neuvaine et prier aussi pour que la météorologie soit plus correcte, pour nous permettre de continuer à travailler dans la joie et la bonne humeur, notamment  au service des plus démunis, n’oubliant surtout pas de nous promener avec des bouteilles d’eau à offrir aux S.D.F. qui meurent plus l’été de la chaleur que l’hiver du froid. Soyez heureux et restez en bonne santé, celle du corps, du cœur et de l’esprit… 

Solange Strimon

Neuvaine à Saint Antoine de Padoue

J’ai recours à votre protection. Saint Antoine, je vous supplie, voyez la situation où je me trouve, Réconfortez-moi dans ma détresse. Intercédez pour moi et ma famille auprès du sauveur JESUS-CHRIST afin que nous conservions toujours l’amour de Dieu dans nos cœurs. Assistez-nous dans les nécessités de la vie O SAINT ANTOINE DE PADOUE, Écoutez nos prières, ayez pitié de nous, Accordez-nous les faveurs que nous sollicitons (Exposer vos demandes).

Je vous prie, aidez-moi à surmonter toujours ces difficultés que nous venons déposer à vos pieds. Je crois en vous. J’ai confiance en vous. Dire 3 "notre père", 3 je "vous salue Marie" et 3 "Gloire au père"*. *GLOIRE AU PERE. Gloire au père, au fils et au Saint Esprit comme il était au commencement
maintenant et pour toujours dans les siècles et des siècles. Amen

Dans le message d’origine, il était stipulé que cette neuvaine doit être dite pendant 9 mardis consécutifs et, chaque fois, laisser une bougie allumée à l’église et une copie de la prière pour aider d’autres personnes en détresse et aussi protéger la dévotion à Saint Antoine de Padoue. Le grand SAINT ANTOINE accordera ce que vous lui demandez, quelles que soient les difficultés, les peines et les tourments. Demandez-lui la paix afin qu’elle soit aussi dans votre cœur… 

Commentaires  

#4 Cheuzeville Hervé 05-07-2015 20:01
Chère Madame Strimon,
Mon précédent commentaire était motivé par la confusion trop souvent faite par les fidèles et par le grand public au sujet des différents Antoine et, en particulier, entre Antoine de Padoue et Antoine Abbé. Ce dernier est trop souvent oublié et confondu avec le grand saint du Moyen-Age, alors que son rôle et son oeuvre furent essentiels, dans les premiers siècles du christianisme. De plus, St Antoine d'Egypte est un trait d'union entre le monde orthodoxe et le catholicisme. Bien cordialement, Hervé Cheuzeville
Citer
#3 Solange 05-07-2015 17:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Cheuzeville Hervé :
Chère Madame Strimon,
L'Eglise fête Saint Antoine de Padoue le 13 juin et non le 5 juillet. Aujourd'hui, l'Eglise commémore Saint Antonio Maria Zaccaria (1502-1539). Par ailleurs, il ne faut pas confondre Saint Antoine de Padoue (1195-1231) et Saint Antoine d'Egypte, aussi appelé Saint Antoine le Grand ou Saint Antoine Abbé (251-356), qui fut le fondateur du monachisme chrétien. C'est lui que l'Eglise célèbre le 17 janvier. Bien cordialement, Hervé Cheuzeville.

______________________________________________________
cher Hervé Cheuzeville,
j'ai écrit dans le 1er paragraphe que "Les Antoine sont célébrés le 13 juin pour rendre hommage à Antoine de Padoue, un prêtre portugais du XVIIIème siècle. Et si ce n’est pas ce jour la fête de saint Antoine de Padoue, nous avons choisi de parler de ce saint pour le plaisir…"
Très cordialement, Solange Strimon
Citer
#2 Cheuzeville Hervé 05-07-2015 14:26
Chère Madame Strimon,
L'Eglise fête Saint Antoine de Padoue le 13 juin et non le 5 juillet. Aujourd'hui, l'Eglise commémore Saint Antonio Maria Zaccaria (1502-1539). Par ailleurs, il ne faut pas confondre Saint Antoine de Padoue (1195-1231) et Saint Antoine d'Egypte, aussi appelé Saint Antoine le Grand ou Saint Antoine Abbé (251-356), qui fut le fondateur du monachisme chrétien. C'est lui que l'Eglise célèbre le 17 janvier. Bien cordialement, Hervé Cheuzeville.
Citer
#1 ARMENANTE 05-07-2015 09:46
Un bon exemple pour nous tous pour retrouver le goût de l'absolu dont nous avons tant besoin en ce moment face à la médiocratie.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement