Depuis 1624 la ville de Luxembourg perpétue l'Octave du 25 Avril au 10 mai 2015

Ce samedi 24 Avril a débuté la 336ème édition de l'Octave, le célèbre pèlerinage à Notre Dame consolatrice des Affligés de Luxembourg. Ouverture par une messe solennelle en la Cathédrale de Notre Dame de Luxembourg. Un temps fort pour toute la grande région.

On attend des milliers de pèlerins, tous les ans, ils sont près de 90.000 fidèles à venir de tout le pays et de la grande région, pour se recueillir à la Cathédrale à l'occasion de l'octave. Un rendez-vous que les pèlerins suivent durant seize jours pour fêter la Vierge Marie consolatrice des affligés.

Placée sous le thème "Spes Nostra témoin plein d'espérance ", l'octave durera jusqu'au 10 mai. Tous les jours, le père Maurice Péporté, célèbrera une messe durant laquelle il développera le thème de cette année.

Un pèlerinage qui date du XVIIème siècle. C'est en effet le 8 décembre 1624 que la première procession en l'honneur de la Vierge Marie a eu lieu au Luxembourg. Elle est menée par un jésuite, le père Jacques Broquart, qui conduit ses étudiants en procession vers la place du Glacis, endroit qui se situait à l'époque à l'extérieur des remparts de fortification de la capitale.

C'est à cet emplacement qu'ils dressent une statue de la Sainte Vierge, statue faite en bois de tilleul. L'adoration de la Vierge Marie est étroitement liée au climat politique et religieux du XVIIème siècle.

A cette époque, le Luxembourg faisait partie des Pays-Bas espagnols et la foi catholique était menacée par la réforme protestante. La célébration de la consolation des Affligés et le pèlerinage avaient pour fonction de lutter contre la peste, la famine et la guerre, mais aussi de montrer la volonté des luxembourgeois à maintenir la foi catholique dans leur pays.

A partir de 1625 la consolation des Affligés est installée dans une chapelle érigée pour elle sur le glacis. De nombreux pèlerins viennent l'adorer régulièrement. Les textes parlent même de guérisons miraculeuses qui se seraient déroulées au sein même de la chapelle.

En 1639, l'afflux des pèlerins a pris une telle ampleur que la statue de la Vierge est amenée pour une huitaine à l'église des jésuites qui se situait à l'intérieur de la forteresse. De cette durée de pèlerinage est né le terme "Octave".

C'est en 1922 qu'il est décidé de célébrer l'octave durant quinze jours et non plus pendant une huitaine. Et c'est à partir de cette date qu'il est demandé aux différentes paroisses d'organiser elles-mêmes leur pèlerinage, ce qui donne alors un caractère qui va aller en s'intensifiant.

Eric Muth 

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

#1 BARBANZED 30-04-2015 10:53
Les Chrétiens n'adorent pas la statue de la Vierge.
Ils la vénèrent.
Ils lui demandent son intercession auprès de Son Fils.
Diacre Georges Eglise Catholique Orthodoxe de France.
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 22 avril 2017
« Présidentielle : l'impossible choix »

02/05 | [Conférence à Paris] "Il y a quelque chose de pourri au royaume de France"
04/05 | [Conférence à Paris] "Les grands dîners qui ont fait l'Histoire de France"
26/05 | Pèlerinage pour le Roi et la France au Puy-en-Velay
10/06 | Journée hommage à Jean-Nicolas Stofflet en Lorraine
17/07 | Université Saint-Louis 2017, Camp Chouan