Asia Bibi victime d'une population haineuse et fanatisée

Que pouvons-nous attendre du sort de la malheureuse Asia Bibi dont les jours sont désormais comptés, les heures même, peut-être, tant la tension est vive ? On ne peux prévoir en effet cette folie meurtrière mise à exécution.

De nombreuses mobilisations ont lieu en France et à l'étranger, messes, rosaires, déclarations de presse, mais pour l'instant rien n'y fait. A croire que la Présidence de la République est aux abonnés absents. Alors le Sénateur de Paris Pierre Charon monte au créneau et interpelle Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères : "que faites-vous pour sauver Asia Bibi ?"

Et la réponse est évidente : "la France renouvelle sa profonde préoccupation quant au sort de Mme Asia Bibi, pakistanaise condamnée à mort dans son pays, pour délit de blasphème, le 8 novembre 2010, et dont la peine a été confirmée en appel". 

Comment la France, patrie des droits de l'homme, et de surcroît dans un pays socialiste, peut-elle seulement restée "préoccupée" par cette abomination islamique ?

Comment le président Hollande peut-il en rester là ? Si Laurent Fabius échoue, "c'est la diplomatie française qui meurt avec Asia Bibi". 

Cette jeune mère innocente peut être pendue d'un jour à l'autre pour sa foi chrétienne, alors que des millions de voix se sont élevées dans le monde en sa faveur. 

Alors que faites-vous M. le Président ? Faut-il le rappeler, cette mère de quatre enfants, un fils et trois filles, dont une handicapée mentale, est devenue le symbole des victimes de l'application de la charia, loi islamique. Son appel a été rejeté le 16 octobre dernier par la Cour suprême pakistanaise sous la pression des islamistes.

Que fait la France quand elle souligne que le "délit de blasphème" porte atteinte à la liberté de religion ou de conviction, ainsi qu'à la liberté d'opinion et d'expression ? La France appelle le Pakistan à respecter ses engagements internationaux, notamment le pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui garantissent les libertés fondamentales. Ceci date du 17 octobre 2014, et arrive un peu tard.

Et que fait Martine Dorance, ambassadrice de France à Islamabad ? A quoi sert une ambassade de France au Pakistan si on se sent incapable de sauver Asia Bibi et sa famille ?

Mais le soutien des Droits de l'Homme a ses limites au Pakistan, car, selon le premier ministre Najîb Razak, ces droits doivent rester "dans le cadre instauré par l'islam". Si de nouveaux chrétiens sont découverts, ils sont envoyés et détenus en centre de rééducation jusqu'à ce qu'ils acceptent de se reconvertir. Aux yeux du premier ministre l'islam "supplantera" toujours la politique. Il a même appelé le peuple à "protéger l'islam, la foi de ses fidèles, ses enseignements, sa loi et l'infrastructure islamique". 

Il a osé dire qu'un trop grand libéralisme présenterait un danger pour le pays. "Pluralisme, libéralisme ?" Tous ces mots en ' isme ' sont contre l'islam, et nous devons les combattre" a-t-il déclaré devant 10.000 chefs islamistes.

Alors que faire ? Certes, la Constitution prévoit la liberté de religion. Cependant ces dernières années, les juges du pays ont apporté leur interprétation personnelle à certaines parties de la Constitution. Ainsi l'extrémisme islamique représente la principale source de persécution dans le pays.

Et c'est la première fois qu'une femme chrétienne est condamnée à mort pour blasphème au Pakistan. Des témoins affirment que l'accusation de "blasphème" est parfois utilisée pour régler une querelle personnelle parfois utile.

"Je remercie toutes les personnes qui font tout pour m'aider" déclare Asia Bibi. Que fait la France ?

Eric Muth

Commentaires  

#7 Benoît Legendre 05-12-2014 23:52
Une population haineuse et fanatisée parce qu'elle est d'abord inculte, analphabète (ce n'est pas de sa faute) et qu'on la maintient dans le dénuement et dans l'ignorance, sous prétexte de religion et/ou de tradition... La connaissance et la tolérance sont en occident, l'ignorance et l'intolérance sont en orient.
Vive le roi !
Citer
#6 PELLIER Dominique 04-12-2014 08:20
Bien sûr que le martyr de nos frères et soeurs est horrible et injuste, je suis tout à fait d'accord et, je le redis, je m'associe à l aprière générale pour notre soeur.
Citer
#5 MUTH ERIC 03-12-2014 21:50
En tant chrétiens, catholiques, nous devons au plus haut point montrer l'exemple. Le cas Asia Bibi est justement la remise en cause de la dignité humaine. Nous devons la faire respecter en dehors des frontières.Un être humain ne doit pas être un jouet au service de la politique.Dieu seul donne la vie et il est le seul à pouvoir la reprendre. Sinon à quoi sert-il de se dire chrétien si l'on reste dans son coin.
Citer
#4 Benoît Legendre 03-12-2014 19:02
Je comprends les réticences de Dominique Pellier, mais c'est tout de même ahurissant de voir comment les chrétiens sont considérés et traités dans ces pays-là, et de voir quels droits les musulmans bénéficient chez nous ? j'ai vu sur Internet une affiche très révélatrice : d'un côté une femme voilée avec la mention Orient, et de l'autre une femme portant un masque sur les yeux, (l'équivalent de la fente du hidjab de sa voisine) et portant la mention Occident...
Vive le roi !
Citer
#3 PELLIER Dominique 03-12-2014 07:54
J'ai tendance à me méfier des politiques internationalis tes actuelles qui font s'imiscer tout le monde dans les affaires de tout le monde. Je ne néglige pas l'horreur du sort de notre soeur et je me joins à la prière en sa faveur. Mais, sous couvert du droit international de l'homme, nous nous jetons, nous Français, dans des conflits auxquel nous n'avons pas vraiment part. Nous voulons un monde uniforme, plat, mais c'est pure utopie et impossibilité, seulement en observant les particularités de chacun. Le monde est tapissé de civilisations aussi nombreuses que diverses. Dieu sauve Bibi !!!
Citer
#2 BARBANZED 02-12-2014 10:00
Les Islamistes font la guerre . Ils font la guerre et ils fusillent les traîtres !
Citer
#1 PELLIER Dominique 02-12-2014 08:02
Du point de vue diplomatique, il serait dangereux de s'imiscer dans les affaires d'un autre pays. Le fait qu'aujourd'hui, l'on sache tout sur tout le monde est un bien et un mal. Nous somme Français, eux sont Pakistanais, deux civilisations opposées. Ne croyez surtout pas que je n'aie rien à faire du sort de notre soeur en Christ, je prie pour elle et continuerai ainsi. Je critique le phénomène qui nous fait faire des guerres partout, sans tenir compte des particularités locales. Que Dieu sauve BIBI
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 4 novembre 2017
« La république des privilégiés »

Aucun événement