Une crèche à Béziers

Les décorations de Noël se mettent progressivement en place dans toutes les communes de France et de Navarre, signe qu'un peu tout le monde, institutions comme entreprises, pense aux fêtes de fin d'année. Bien évidemment, les conseils municipaux réfléchissent aux différentes animations de Noël : marché, sapin, Papa-barbu-rouge-et-blanc... et crèche ! Le médiatique maire de Béziers, Robert Ménard, a proposé qu'une crèche soit installée dans le hall de l'Hôtel de Ville.

Robert Ménard est souvent montré à l'index par les journalistes parisiens pour ses décisions "scandaleuses" : couvre-feu pour les mineurs, interdiction d'étendre le linge en centre-ville, retour de la messe d'introduction à la Féria... Cette dernière mesure avait déjà provoqué des remous au sein de la gauche biterroise pour son "atteinte à la laïcité". La dernière mesure (une crèche dans l'Hôtel de Ville) irrite pour les mêmes raisons... à gauche, mais aussi chez certains catholiques.
En effet, Henri de Beauregard, avocat connu pour avoir défendu de nombreux défenseurs de la Famille victimes de Manuel Valls, a critiqué la proposition de Ménard, dans un message sur Twitter. Ce message a été à l'origine de nombreuses réactions, souvent agressives, au sein de la cathosphère.
Cela a été un spectacle très désagréable et surtout surprenant pour deux raisons. Premièrement, Henri de Beauregard est loin d'être anti-chrétien. Deuxièmement, les personnes réagissant de manière agressive sont souvent chrétiens et devraient de surcroît avoir des façons de débattre plus intelligentes que celles auxquelles nous avons assisté.

La réflexion d'Henri de Beauregard est intéressante. Ménard est essentiellement connu pour son goût de la provocation, cela lui vient peut-être de son passé trotskiste. Ces provocations n'entament pas la crédibilité de ses convictions, mais elles invitent à la prudence, bien plus qu'à la méfiance. Ainsi, une crèche dans une mairie, bâtiment laïc et surtout républicain, relève davantage de la provocation que d'un simple souhait d'affirmer les origines chrétiennes de la France.

Le Christ lorsqu'il parlait à ses fidèles disait toujours qu'Il venait rétablir le Royaume de Dieu, pas le Royaume d'Israël. Il venait laver les Hommes de leurs pêchés. Il ne venait pas délivrer les Juifs des Romains. Notre Seigneur est toujours présent dans nos cœurs. C'est à nous de reconquérir le Royaume de son Père Tout-Puissant par des messages de Paix et non de provocation. Ne serait-il pas plus adapté d'installer une crèche sur la place publique comme ce fut le cas aux Champs-Elysées en Décembre 2011* ?

Le Christ disait aussi à ses fidèles - c'est d'ailleurs le prochain Evangile - que la maison de son Père ne doit pas être une maison de trafic. Reportons notre énergie contre cette idée saugrenue et malvenue de faire payer les visiteurs de cathédrales !

Charles de Pisany

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/La-creche-de-Noel-embarrasse-la-laicite-_EP_-2011-12-21-749441

Commentaires  

#7 pesnel 05-12-2014 10:51
bonjour,
très bonne initiative d'avoir mis une crèche à la mairie de béziers. Mettons Dieu et non les religions dans notre vie, et le monde ira mieux.
Citer
#6 BARBANZED 12-11-2014 10:09
Seulement voila, ce que nous, chrétiens, fêtons à Noël, n'est pas du tout une fête de " famille ". C'est la fête de l'Incarnation du Verbe .Dieu meure à sa Divinité pour se faire Homme .
La Terre offre une grotte à l'Inaccessible. Dieu rend les entrailles de la Vierge plus grandes que les Cieux. Nous fêtons l' Enfant nouvellé, notre Dieu avant tous les siècles.
Tout le reste n'a aucun sens pour nous....
Citer
#5 TRACY 10-11-2014 18:51
Je n'ai pas envie de voir une crèche et notre créateur placés sous le haut patronage de la gueuse. Mr Ménard fait une nouvelle fois un petit coup de com pour sa gloriole personnelle et utilise, pour ce faire, la religion chrétienne.
Citer
#4 AudeLys 10-11-2014 16:16
Sur le fond, vous n'avez pas tort. Mais je ne peux m'empêcher de noter que le tweet de M. de Beauregard, est aussi, quelque part, une provocation. Vous savez, lorsque l'on jette un caillou, si petit soit-il, dans une mare, les ondes ainsi provoquées se propagent très loin. Il en est de même avec ce regrettable tweet dont je ne vois pas à quoi il a servi, si ce n'est à provoquer les Chrétiens de Béziers. Je ne suis pas Biterrois mais j'approuve M. Ménard. Et si c'est un ancien trotskiste qui doit ressortir, "remettre au goût du jour" nos racines Chrétiennes, éh bien tant mieux, je dis bravo.
Enfin, pourquoi s'offusquer de cette crèche alors que personne ne dit mot sur l'apéro annuel (pour l'aïd-machin ou l'aïd-truc) offert chaque année dans les salons de la mairie de Paris par le bidet andalou à toute la communauté musulmane (et avant elle par son prédécesseur qui leur faisait des calins-poutous à qui mieux-mieux).
Vive la crèche de Béziers et vive les Chrétiens !...
Citer
#3 Benoît Legendre 10-11-2014 16:14
Entièrement d'accord avec vous, monsieur de Pisany, cette crèche a sa place en place publique, et non à la mairie. Cette nouvelle passion des gens du FN pour les origines chrétiennes de la France est douteuse, ou plutôt me fait penser à un "appel du pied" pressant en vu des prochaines échéances électorales ! Quand on pense au nombre de fieffés païens qui composent les troupes de ce parti...
Quand à l'idée de faire payer les visiteurs de cathédrales, c'est bien entendu exclu à mes yeux ; souvenons-nous que nos cathédrales étaient autrefois des lieux de réunions publiques, la prière étant la première d'entre elles ; reste la question des moyens de l'entretien de ces extraordinaires monuments de Foi érigés par nos ancêtres : cela doit être l'union du budget du ministère de la culture et des dons par les fidèles (ou amateurs d'art).
Vive le roi !
Citer
#2 Solange 10-11-2014 15:51
Si cette crèche peut effectivement paraitre comme de la provocation, étant donné le lieu républicain, on peut peut-être suggérer à M. Ménard un grand sapin de Noël au moment où ceux-ci seront en vente. Nous ne sommes pas encore en décembre. Quant à imaginer en 2014 une crèche sur la place publique comme en 2011, alors là, ce serait pire que de la provocation pour ces dirigeants politiques laïcs, qui ne connaissent ni Dieu, ni diable, mais seulement leurs petites personnes et leurs grandes ambitions. M. Ménard peut aussi envisager une magnifique crèche, comme celles qui existent à Strasbourg au moment de Noel, ce qui ravirait les touristes !
Citer
#1 Renaud Serv du Roy 10-11-2014 11:20
Cher Charles,

Je ne connais pas les raisons profondes qui ont incité Robert Ménard à faire cette proposition: provocation ou conviction. Son passé trotskiste ne parle pas pour lui, mais tout homme peut s'amender.

Je ne connais pas non plus les arguments d'Henri de Beauregard ni les réactions agressives qu'elle a suscité et c'est sur le principe que j'interviens.

La Mairie est un bâtiment laïc et républicain du point de vue de la République. Pour moi, royaliste, c'est la maison de ville, ouverte à tous ses habitants, dans le royaume catholique du Roi Très Chrétien Louis XX, dont le règne est actuellement usurpé par un régime moribond. Et je trouve que l'idée d'exposer la représentation de la Sainte Famille dans l'Hôtel de Ville est une première fissure dans l'édifice de ce régime prêt à s'écrouler.

Loin de s'en offusquer, il faut encourager et multiplier cette initiative afin d'abattre cette contre-religion franc-maçonne qu'est la laïcité.

Dieu et le Roi, sont partout chez eux en France.

Pour Dieu, la France et le Roi !
Citer

Ajouter un Commentaire

Abonnez-vous à notre newsletter

Caricature du 16 juin 2017
« La République en marche ! »

Aucun événement